L'école à la maison : 6e ULIS #TDAH

Je ne pouvais pas parler de l'école à la maison sans parler de Jules, en 6e Ulis. Faire l'école à la maison n'est pas une chose simple, mais quand en plus, l'autonomie est impossible, autant vous dire que le travail est colossale. 

Jules a un niveau de lecture équivalent à un début de CP. Il lui est donc impossible de lire des consignes, un cours ou tout autre document que peut lui envoyer les professeurs. 


L'école à la maison en 6e

Le professeur d'Ulis avait préparé juste avant le confinement des éléments de travail pour chaque enfant de la classe : un plan de travail général et des fiches par matières. Pour Jules, il s'agit du français et des mathématiques. Elle ne nous a pas imposé de plan de charge mais a demandé que le cahier du jour ainsi qu'une fiche sur les nom/verbe/adjectif soit remplie quotidiennement. Chaque semaine, elle prend des nouvelles des enfants et nous envoie un défi à relever. Cette semaine, il fallait écrire un mot avec des objets de la maison.

Et puis, il y a les cours d'inclusion auxquels participe Jules. Ces matières sont enseignées dans une classe classique de 6e. Jules y est toujours accompagné d'une AVS qui lui prend les cours et lui permet de faire les contrôles.

Grâce à Pronote, nous avons tous les cours sur une même plateforme. Les professeurs des matières telles que l'anglais, l'histoire ou la physique ont mis chaque semaine leur cours en ligne aux heures de classes, et avec dans la partie travail à faire, des exercices. Le professeur d'anglais a même fait un cours en ligne, très interessant.

Les professeurs de sport, musique, art plastique ont donné des pistes de travail, des exercices de révisions mais rien de compliqué à gérer pour l'enfant.


Et dans la réalité, ça se passe comment ?

L'organisation pour des 6e ne change pas trop. Ils connaissent la plateforme et se repèrent assez vite. En revanche, le contact avec le professeur et surtout les explications manquent cruellement. Les enfants se retrouvent seuls devant leur feuille et j'avoue que ce n'est pas toujours simple.

Mes premières impressions sur certains profs se sont du coup confirmées. Certains ne se foulent absolument pas et réécrivent tout simplement les infos du livre. Heureusement, j'avais déjà acquis des réflexes de travail pour rendre Jules un peu plus autonome et surtout l'utilisation de supports plus ludiques comme les vidéos, sont devenus nos alliés.

J'ai tout de même trouvé un avantage à ce système : je comprends un peu mieux le classement quelque peu douteux de certains cours ! Les profs ont la fâcheuse tendance à donner des fiches au format multiple, qui dès qu'elle se détache du cahier (ou pas collé du tout) se retrouve mélangé. Sans titre, sans explication ... c'est la cata !



Tout ceci me demande énormément de temps, que je n'ai pas toujours.  Avant, Jules savait quel était le sujet du cours et pouvait faire un lien. Là, je suis littéralement obligée de me transformer en professeur (ce qui n'est absolument pas ma vocation !). Certaines notions sont un peu moins bien travaillées du coup et je le regrette. Souvent je néglige les cours d'Ulis, qui sont pourtant les plus importants. Les vacances vont nous permettre de rattraper notre retard, ce qui est un peu dommage.

Forcement, le TDAH ne nous aide pas non plus mais d'un autre côté, cela reste notre quotidien. Le reste du temps, les devoirs à la maison sont déjà sources de conflits et je n'ai pas trouvé de solution miracle à part le fractionnement du travail en cession de 20/30 minutes et le planning quotidien pour bien identifier les moments de travail.

Et chez vous, comment ça se passe avec vos collégiens ?

10 commentaires:

  1. Je comprends la difficulté, il faut beaucoup de temps... Mon 6eme, dyslexique et dysorthographique, n'est pas très autonome non plus mais depuis qu'il a fini ses séances d'ergo et qu'il a son ordinateur dans toutes les matières au collège, c'est bien plus simple. On a acheté plusieurs logiciels qui nous simplifient la vie. Je passe pas mal de temps avec lui pour l'aider.
    Bon courage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'imagine que ca doit être difficile pour vous aussi. Bon courage

      Supprimer
  2. Ici Pronote ne fonctionne pas donc les profs ont créé un dossier Dropbox où ils mettent des devoirs chaque semaine. La Miss est en 6e bilangue donc elle a aussi de l'anglais et de l'espagnol et je ne sais pas comment font les enfants dont les parents ne connaissent pas ces langues...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes ! c'est vraiment pas facile d'être là au quotidien

      Supprimer
  3. Le fractionnement c'est la bonne idée il me semble et je te rassure nous ne sommes pas nombreux les parents à avoir la vocation... ou alors 20minutes ! ma 3e se débrouille un peu seule mais a quand même besoin qu'on lui imprime des docs ou autres... après il faut quand même un peu surveiller :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui forcément et encore plus en cette période j'imagine. ILs ont besoin aussi d'être soutenu moralement

      Supprimer
  4. coucou

    pas de collégiens ici mais ma ce2 et mon CM2 se retrouvent bien seuls devant la plateforme également
    on début on les a laissé faire en les pensant autonomes et en fait non donc il a fallu tout reprendre et la on les aide au jour le jour en continuant à travailler
    c'est épuisant, ils en ont marre et nous aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ils ont besoin d'etre épaulé même s'ils n'ont pas de difficulté, c'est sur

      Supprimer
  5. Pas de collégien ici, mais il faut lui donner la motivation quand même! Ca autait été bien que les profs fassent des vidéos explicatives ou audio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et non car P'tit Loup qui a eu des vision, ca ne lui a rien apporté. Ca n'est pas donné à tout le monde de réussir ce genre d'exercice. Bon courage en tout cas

      Supprimer

Instagram