Devoirs à la maison : comment les aider ? #college #primaire

Depuis la rentrée, les devoirs ont pris une place importante dans notre vie au quotidien. L’arrivée au collège de Jules en est la conséquence, lui qui était habitué à ne jamais avoir de devoirs à la maison.

ecole college

Les devoirs à la maison


Les débuts ont été très compliqué : entre les cours que n’avions pas, et le changement de méthode d’apprentissage depuis ma propre 6e, nous n'avons pas fait preuve d'une grande efficace. Je dis NOUS car faire les devoirs avec son enfant, donne l’impression de les faire soi-même.

Après de nombreuses recherches, des explications avec les professeurs et les spécialistes qui suivent Jules, je peux dire qu’au bout de trois mois, nous avons enfin trouvé notre méthode de travail pour obtenir des résultats, sans forcément rentrer en conflit à chaque fois.

Étape 1 : planifier des horaires de travail

Chaque semaine, nous établissons des plages horaires de travail. Cela permet à Jules de se préparer psychologiquement : les règles du jeu sont connus dès le début, il n'est pas surpris quand je lui dis au travail.

devoirs à la maison


Nos cessions de travail ne dépassent pas 30 minutes. Les mercredi et weekend, je peux en faire plusieurs fois par jour, selon les devoirs à faire. Les soirs de semaine, j'essaie de le rendre autonome en lui donnant des petits missions à faire seul.

Ce planning est établi pour la semaine. J'y inclus les temps d'écran (ça fera l'objet d'un autre billet), les tâches à réaliser, etc ... 

Etape 2 : les supports

Pour aider Jules, j'utilise plusieurs types de support que je cherche avant de commencer ma session de travail avec lui. Pour qu'il travaille seul, j'utilise en priorité Youtube. Il suffit de taper le titre de la leçon avec la classe et vous trouverez de nombreuses vidéos faites par des professeurs. Il faut toujours s'assurer que les éléments évoqués correspondent bien à la leçon par contre. Il regardera ces vidéos en autonomie les soirs de semaine ou en plus de nos sessions de travail quand je m'occupe de son frère.

tdah


Je me sers également des cahiers Hatier Tout savoir en 6e*. Les cours ne sont pas toujours les mêmes que ceux proposés par les professeurs (en anglais surtout), mais ils me permettent d'avoir une base et même des exercices. J'ai également celui de CM1* pour P'tit loup. Il est plus autonome que son frère, je peux donc le laisser travailler seul et n'avoir qu'à contrôler ensuite. Hatier propose également des podcasts et des exercices en ligne, ce qui permet de vérifier les acquis ou de les renforcer.

L'avantage du cahier Tout savoir 6e est d'avoir une synthèse de ce qu'il faut savoir et ainsi aller à l'essentiel. 

avis

college


Bien évidemment, je me sers également des cours des professeurs, mais il faut dire que dans certains cas, ils ne sont pas toujours clairs. Avec leur base, je prépare des fiches synthétiques, voir des cartes mentales. Je ne suis pas une spécialiste de cette technique mais il en existe de disponible sur le net, gratuitement ou à l'achat.

travail à la maison college
Source : https://uneautrehistoire.blog4ever.com/

Etape 3 : Apprendre

Apprendre à Jules n'est pas toujours évident. Son niveau de lecture étant très faible, je ne peux pas me servir de sa mémoire visuelle ou du moins pas uniquement.

école à la maison


Nous commençons toujours nos séances de travail par un apprentissage oral, avec une vérification de la compréhension. Ensuite, je le fais lire les mots clés qu'il devra absolument apprendre, soit sur la carte mentale, soit via les fiches mémo-techniques que j'ai constitué. Nous reprenons ensuite le travail oral. Les séances sont vraiment un aller-retour entre ces deux méthodes. Les vidéos viennent appuyer ce travail.

Etape 4 : Consolider

Parce qu'avec Jules, le temps et la répétition sont de véritables alliés, je fais des petites interrogations surprises au cours de la journée, ou le soir à table. J'affiche souvent nos fiches sur le frigo, ce qui me permet d'avoir les éléments sous les yeux pour faire des piqûres de rappel.

college et primaire


Depuis que nous procédons de cette manière, les devoirs me semblent moins lourd à gérer. Nous y passons encore beaucoup de temps mais de manière plus constructive. Organiser chaque temps libre peut paraître rigide, voir des fois contraignant mais je l'adapte chaque semaine selon nos rendez-vous ou les activités.  

Que ce soit pour aider Jules dans ses difficultés, ou transmettre une rigueur de travail à P'tit Loup, je trouve cette méthode plutôt efficace. Elle demande un accompagnement important à la maison mais de plus en plus nécessaire pour des enfants peu studieux.

Et vous, vous accompagnez vos enfants au quotidien ?

*Livre offert

6 commentaires:

  1. J'avoue que la Miss est très autonome. Comme elle rentre seule tous les soirs du collège, elle gère toute seule. Et ensuite, je n'ai qu'à contrôler. Les seules matières pour lesquelles elle me demande de l'aide c'est l'anglais et l'espagnol. Et parfois les maths quand elle ne comprend pas quelque chose.

    RépondreSupprimer
  2. Oh oui on les accompagne pour les devoirs et ça se passe bien. On consolide aussi parfois avec des livres comme toi si on voit que le cours de la maîtresse est pas top mais cette année elles ont 2 bonnes maîtresses et ça boss c’est plutôt bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est chouette quand les maîtresses sont bien. Ca facilite beaucoup le travail à la maison

      Supprimer
  3. Ici ils sont très autonome sauf le mercredi et des fois le week end mais c'est surtout du contrôle et de l'aide sur le par coeur
    les enfants ont tout deux une mémoire visuelle alors on écrit beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance ! ici je ne peux pas vu que mon grand ne sait pas vraiment lire. Ca complique :)

      Supprimer

Instagram