Quand les signes d'un bébé à maison disparaissent

A force de désencombrer à la maison, je m'aperçois que petit à petit, les traces d'un bébé disparaissent. A chaque nouvelle vente, à chaque nouveau don, la maison se purge de son matériel de puériculture. 

nostalgie du bébé


J’ai commencé par les jouets premier âge. J’étais tellement contente de pouvoir enfin vider la salle de jeux que je n’ai pas ressenti de nostalgie. Au contraire ! j'étais ravie de me séparer de ces gros objets, encombrants qui n'étaient plus du tout utilisés par les enfants. Et puis ils ont été très vite remplacé par d'autres jouets !!

Il y a eu ensuite les vêtements. Je n’ai pas pu m’empêcher de garder quelques pièces en souvenirs mais dans l’ensemble, après plusieurs mois dans les cartons, les donner aux amis était une véritable délivrance.

Depuis peu, je me suis attaquée aux matériels de puériculture et je dois dire que je viens de franchir une nouvelle étape. Celle de la disparition totale du bébé à la maison. La chaise haute est partie depuis un an déjà, mais le lit bébé, la poussette, la table à langer, le babycook sont également sortis de nos vies. Bientôt, les dernières affaires de bébé comme le coussin d’allaitement ou les quelques vêtements de bébé partiront définitivement.

Une pointe de nostalgie


Je n'ai aucune envie d'un petit 4ème. Je nous trouve au complet avec 3 enfants et je suis amplement comblée. J'aime voir mes enfants grandir. Nous avons d'autres relations, riches en échanges et en partage. En revanche, chacun de ces objets font parties de notre famille. Pour la plupart, ils auront servi pour mes 3 enfants. Le simple fait de les voir provoque chez moi une montée de souvenirs, d'émotions.

J'aime voir mes enfants grandir, s'épanouir mais je sais aussi que ces moments là ne reviendront pas. Pour l'instant, je les ai encore dans ma tête mais bientôt, ma mémoire (déjà pas très fiable) me fera défaut et certains détails s'envoleront. Alors forcément, on se raccroche à ses objets, pas toujours beaux, qui ont vieillit pour la plupart mais qui nous rappelle tellement de choses. J'appelle ça de la nostalgie mais ça n'en est pas vraiment. C'est surtout une image du passé, un sentiment, qui nous attendrit, qui nous émeut, qui nous fait vibrer.

Bientôt à la maison, il n'y aura plus du tout de traces de bébé, de MES bébés. Je garderai ce sentiment très ambivalent du plaisir d'avoir des grands enfants et celui d'avoir perdu un peu de ces petits êtres fragiles qu'ils étaient. Mais n'est ce pas ça de les voir grandir ? Voir s'envoler leur innocence, les laisser faire leur propre expérience, s'éloigner de nous tout doucement, pour que ces êtres si fragiles que l'on protégeait, deviennent libre, mature et responsable ?

10 commentaires

  1. Oui c'est chouette de les voir grandir... mais on a toujours une petite pointe de nostalgie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que c'est obligé de passer par ce stand

      Supprimer
  2. C'est si vrai ce que tu dis <3 Je suis loin d'en avoir fini avec la"période bébé", mais malgré tout... Certaines ventes me font mal au cœur un peu quand même ;)

    RépondreSupprimer
  3. L'Homme a mis plus d'un an avant de décrocher la table langer !!!!
    Nous plus rien est visible (par contre faut qu'on fasse une brocante pour éliminer les dernières pièces)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en fais deux tous les ans mais ca ne suffit pas toujours. Mon homme vient d'enlever les barrières d'escalier ... ca fait vraiment bizarre car elles étaient là depuis 10 ans !!!

      Supprimer
  4. Ha ici, il n'y a plus rien du tout de bébé, si ce n'est les quelques souvenirs que je conserve.
    Alors ce matin, cela m'a fait tout bizarre de faire les rayons bébés à la recherche d'un cadeau de naissance et encore plus de porter un petit bout quand je vois le grand gaillard que j'ai !

    Belle journée,
    Laura - Bambins, Beauté et Futilité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est tout à fait ca et malgré mes 3 enfants, on garde ce sentiment de ne pas savoir faire je trouve (surtout quand ce n'est pas les notres en fait)

      Supprimer
  5. Oh la la j'en suis loin encore de tout ça.
    Et je suis tellement conservactrice que ça va être dur dur de vendre plus tard !
    J'ai beaucoup de mal à me séparer des objets souvenirs de mes enfants, ce qui est ridicule d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je pense qu'il faut attendre le bon moment et surtout ne pas se précipiter. Pour les vêtements de ma fille, j'ai voulu trier trop tôt et j'avais du coup tout garder. Maintenant ca va mieux ;)

      Supprimer