Enfants

Pour qu'ils deviennent des adultes épanouis


Depuis que j'ai les enfants, je me suis toujours questionnée sur l'éducation que je leur donnais. J'ai lu beaucoup, me suis documentée. Jules a été un vrai déclencheur pour moi, ses difficultés me remettant perpétuellement en cause.

Mon objectif était clair, je ne voulais pas en faire des enfants modèles, et encore moi devenir la mère parfaite. Je ne le voulais pas et ne le pouvais pas de toute façon. Les enfants sont tous différents et ce qui fonctionnent avec certains ne fonctionnent pas avec d'autres. Alors depuis 10 ans je tâtonne, j'essaie, je reviens en arrière et ainsi de suite.

Et puis avoir 3 enfants, c'est aussi se rendre compte que nos méthodes d'éducation ne peuvent pas être les mêmes pour chacun. Autant le premier à un cadre plutôt stricte petit (pas télé, pas de chocolat avant 3 ans) autant pour les suivants ça se complique, l'aîné de la fratrie grandissant. Je ne vous cache pas que pour la troisième, c'est le chaos total !!

Pourtant, malgré des entorses aux règles de bonne conduite, il y a certaine chose que je n'arrive pas à transgresser, des points sur lesquels je ne céderai pas. Non pas pour passer pour la meilleure maman aux yeux des autres, ni même pour me sentir une wondermaman parfaite, mais tout simplement pour leur permettre de leur donner tous les outils pour qu'ils deviennent des adultes épanouis.

Etre un adulte épanoui

Alors oui, cela peut paraître bizarre de penser déjà à leur vie d'adulte, alors qu'ils ne sont que des enfants, mais c'est maintenant qu'ils construisent ce qu'ils seront après. Nous sommes 20 ans enfant mais 60 adultes !! 

N'aller pas croire que je les empêche de vivre, que je les pousse à l'école ou que j'ai des ambitions pour eux. Loin de là. Je veux juste qu'ils soient heureux, qu'ils aient envie de vivre leur rêve, et qu'ils aillent jusqu'au bout de leur projet.

Alors je ne vous cache que ce n'est pas toujours facile car avant de pouvoir inculquer certaines valeurs à ses enfants, il faut déjà les avoir soi même acquises. Mais chaque jour, je me bats pour qu'ils soient heureux de tout et qu'ils rendent les autres heureux.

J'ai listé ce qui pour moi me paraissait important.

- La confiance en soi et l'estime de soi, une base difficile à acquérir car il ne faut pas pour autant qu'ils deviennent imbu d'eux même.
- Un langage riche et soutenu, pour ainsi s'adapter aux personnes qu'ils rencontreront. Les mots d'argots sont bannis, ou du moins on apprend à s'en servir selon le contexte.
- Etre à l'écoute des autres et ainsi pouvoir faire preuve de bienveillance et d'indulgence.
- Ne voir que le positif et oublier le négatif.
- Etre curieux de tout, sans jugement, ni préjugé.
- Partager, donner sans pour autant attendre en retour.
- Vivre l'instant présent et profiter.


Je ne veux pas qu'ils deviennent les premiers de la classe, que plus tard ils me disent qu'ils veulent être médecin ou avocat. Non. La réussite sociale n'est pas celle que je leur souhaite. Je veux juste qu'ils vivent comme ils l'entendent, libre de leurs actes, heureux et épanouis.

Pour l'instant, Jules veut conduire des engins de chantier et P'tit Loup DJ. Ils ont le temps de changer d'avis mais pour l'instant, je ne veux surtout pas les freiner dans leurs élans. Je veux au contraire qu'ils grandissent avec cette idée que tout est possible si l'on s'en donne les moyens, si l'on met toutes les chances de son côté, dans forcément compter sur les autres.

Je ne sais pas si je réussirai, mais j'ai envie de les accompagner au mieux pour que chaque jour, je les vois rire, heureux.

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

9 Comments

Zéro déchet

Réduire ses déchets ... au petit déjeuner


Depuis un an que j'essaie de réduire nos déchets, notre mode de vie et surtout d'achat a beaucoup changé. Alors tout n'est pas parfait, il y a encore des efforts à faire, mais ceux que nous avons déjà fait sont importants pour nous.

Alors aujourd'hui, j'ai envie de vous expliquer comment au petit déjeuner nous avons réduit nos déchets.

Avant sur la table, il y avait du café Nespresso, du thé en capsule, des céréales, du Nutella, des brioches industrielles, des gâteaux bien emballés, etc ... Alors je n'ai pas pris de photos de tous ces produits mais vous imaginez bien que tout ceci contient énormément d'emballages et de truc pas toujours super d'un point de vue alimentation.

Aujourd'hui, le changement est là et même s'il me reste des points d'amélioration, nous sommes sur la bonne voie.

Boissons chaudes

Je ne pensais pas m'en passer mais depuis 15 jours maintenant, j'ai dit adieu à ma Nespresso !! Celle qui nous préparait du café ET du thé, est partie vivre une deuxième vie ailleurs.

Je l'ai depuis remplacé par une bouilloire (8 € mais en plastique oups) et une cafetière à piston (7 € en verre et plastique). Alors j'aurai tout aussi pu prendre une casserole mais je préfère faire les choses par étape, pour ne pas me mettre de pression, voir me dégoûter.

Je compte ensuite acheter du café en vrac chez un torréfacteur. Pour l'instant je n'ai pas été jusque là car étant en vacances, je n'avais pas de boutique près de chez moi. En revanche, j'en ai repéré près du travail ce qui est parfait ! Tout doucement, je compte passer l'homme au thé en vrac également.... quand il sera prêt :p

Pour les chocolats chauds des enfants, je prends du lait du commerce. Hélas, nos magasins ne proposent pas de lait en brique mais je ne désespère pas de trouver une adresse sur le chemin maison/travail. Pour le chocolat en poudre, je n'ai pas trouvé de solution pour le moment (quand je vous disais qu'il restait des points d'amélioration).



Boissons Froides

Selon les jours, mes enfants aiment bien en prendre. Certains matins, ils prennent donc du jus de fruit que je prenais soit en brique ou en verre. J'ai décidé que dorénavant ce sera en verre (3€ chez un marchand proche de chez moi) car recyclable à l'infini.

La collation

C'est je pense LE poste qui fait réduire le plus nos déchets. Les enfants étaient habitués avant aux gâteaux Princes mais depuis un an, j'ai remplacé ça par de la brioche maison, des cookies, des crêpes ou le gâteau au yaourt. Je réalise ma propre pâte à tartiner, comme ça je limite au maximum mes déchets. Alors je vous vois venir : Mais où trouves tu le temps ? je prépare ça en général la veille ou le weekend. Mais j'avoue que certains jours, le temps me manque. J'achète donc à la boulangerie du pain de mie tranché (2,5€), que je mets dans un sac en tissu. Il m'arrive de prendre une brioche tressée aussi (3€), voir une vraie brioche (6€). A chaque fois, je pense à prendre un sac pour éviter le sachet en papier.
Et si comme P'tit Loup, vous êtes du genre à manger du salé, je vais chez le fromager et le charcutier avec mon petit tup tup.



Et toi ton petit déjeuner, il ressemble à quoi ?

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

10 Comments

Rentrée rime avec activités extra-scolaire

pixabay

Tout est dans le titre !!! Car oui, à peine la rentrée arrivée qu'il faut déjà penser à inscrire ses enfants aux activités extra-scolaire. Alors ce n'est pas une obligation mais quand on peut, cela peut permettre à ses enfants de voir autre chose, découvrir, explorer ou se défouler ! 

Jusqu'à présent, les garçons faisaient une activité sportive et de la musique chacun. Jules avait choisi VTT et batterie et P'tit Loup le tennis et la guitare. J'ai naïvement cru que nous étions partis comme ça pour de plusieurs années. Queneni !

Cette année, ils ont voulu voir du changement.  Nous avons donc cherché durant les vacances les associations du coin afin de trouver leur prochaine activité. Je ne voulais pas qu'ils se décident à la va-vite, ni qu'ils choisissent juste parce sur leur copain en faisait aussi. 

À 7 et 10 ans, il n'est pas toujours facile de se projeter. Ayant loupé les portes ouvertes de juin, nous avons tenté un premier cours d'essai en septembre. Et le choix a été très vite fait : cette année se sera Tennis de Table ! Je ne sais pas pourquoi ils avaient tous les deux envies de ça. Jules en faisait un peu à l'hôpital de jour et il a du donner l'envie à son frère. 

Cette année ce sera donc guitare / tennis de table pour P'tit Loup et batterie / VTT / tennis de table. Alors cela peut paraître beaucoup. Financièrement, ces activités (excepté la musique) sont abordables (le tennis de table pour les deux ne coûtent même pas le prix du tennis pour un enfant !). Côté emploi du temps, je sais que Jules est tout à fait capable de gérer. Il a besoin de se dépenser, de bouger (en bon TDAH qu'il est 😜). En revanche, je savais que P'tit Loup allait un peu plus subir. Je ne l'ai pas forcer, voir je l'ai encouragé à ne pas forcément faire du sport. Mais en voyant comment il s'est éclaté au cours d'essai, je ne me voyais pas lui refuser.

Voici quelques petits conseils pour bien choisir une activité :

1- ne pas vouloir forcément que son enfant fasse une activité :
Forcer n'a jamais servi à rien, et même si votre enfant ne fait pas de sport, il est de toute façon assez actif à l'école et à la maison. 

2- établir un budget :
Certaines activités sont très chers ! Inutile de donner carte blanche à votre enfant si votre budget est limité. Faites lui une pré-sélection, vous éviterez ainsi une frustration inutile. Tournez vous vers les associations qui souvent proposent des petits prix. 

3- profitez des portes ouvertes :
Souvent proposées en juin, les portes ouvertes permettent de faire un cours d'essai et de pouvoir se faire idée (même pour les adultes ça aide ;))

4- établir des règles
Pour ne pas vous énerver en cours d'année car votre enfant ne veut plus y aller, prévenez le que toute Année commencé sera fini. On peut tout à fait se tromper mais je pense qu'il est important qu'ils sachent que chaque chose coûte de l'argent et qu'il est important d'aller jusqu'au bout. L'année prochaine, ils pourront changer. 

Alors ces règles valent pour les enfants un peu grand, capable d'exprimer leurs envies.  À l'âge de Minimoa (allez on va dire 3 ans), il est difficile de les faire choisir et de toute façon ils ont peu de choix ! Je vais donc essayer de l'inscrire à la gym du village, en face de la maison, histoire de la fatiguer un peu plus. C'est à 5/6 ans que votre enfant pourra réellement avoir du choix. 


Et vous alors, vos enfants font des activités extra-scolaires ? 

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

12 Comments

Enfants

Rentrée : entre pleures et rires


La rentrée est là et je ne peux pas dire que je saute de joie. À peine les enfants sur le chemin de l'école, que le rythme de fou va reprendre. Les deux écoles, les activités de la famille, les rendez-vous médicaux de Jules ... autant d'événements qui emplissent notre agenda et usent notre énergie. Cette année, Minimoa fait également sa rentrée, un bouleversement très important pour une petite fille. Et puis il y a cette nouvelle organisation pour Jules, et ses futurs rendez-vous. 

La famille se retrouve en cette veille de rentrée, peu enjouée. Je me rends compte que même les enfants traînent des pieds, eux qui devraient se réjouir de retrouver les copains. 

Pour eux, l'école semble être plus une souffrance qu'un plaisir .... dur quand on sait le nombre d'année qui leur reste à faire. Les garçons ont chacun leur propre angoisse, leur propre inquiétude qui hélas les bouffent. 

Alors forcément en tant que maman, cette rentrée, je l'appréhende aussi. Je vais devoir prendre sur moi, pour ne pas leur montrer mon stress, leur transmettre. Et surtout pas en donner à Minimoa. Et puis, j'ai envie qu'ils gardent ce sourire qu'ils ont eu toutes les vacances et qu'ils rangent les larmes d'hier soir. 

Alors il va falloir durant ces premiers jours, cajoler, cooconner et les rassurer .... et je vais devoir rester zen aussi pour que les prochaines crises soient plus douces. Mais il va surtout falloir vivre au quotidien, sans stress. Laisser les aiguilles du temps se figer et profiter de l'instant présent. Garder ce sentiment de vacances, tout au long de l'année. 

Autant vous dire ceci est un vrai challenge mais si nous y arrivons, la vie devrait être douce. Et pour commencer, je ne me mettrai aucune pression pour réussir. Juste vivre avec les miens, de la manière la plus douce possible. 

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

20 Comments

découvertes Enfants Mode

Bien dans ses baskets pour la rentrée !


La rentrée des classes rime souvent avec achat. Il y a bien évidement les incontournables liste de fournitures scolaires, les cartables mais aussi la garde robe qu'il faut revoir. Car je ne sais pas vous mais moi, pendant les vacances, les enfants ont tendance à grandir !! C'est peut être pour ça que j'ai tant de mal à anticiper car forcément je ne sais pas ce que ça va donner. Et puis quel plaisir de les voir tout beau dans leurs habits et chaussures tous neufs. Il faut au moins ça pour faire LA photo du premier jour en plus. 


A 10 jours de la rentrée, je n'ai pas prévu grand chose, excepté les chaussures pour MiniMoa. Vous me direz c'est un début. J'ai découvert (et craqué) pour Pisamosasune marque espagnole crée en 2012 et qui propose des chaussures pour une grande partie de la famille, vu que leurs chaussures vont de la pointure 16 à la pointure 41. Leur premier objectif : proposer des chaussures pas chères et de qualité. 


Plus on est moins on paie !

Pisamonas rend plus facile votre shopping en vous offrant des chaussures de fabrication 100% espagnole, qui gardent les pieds en bonne santé et toujours au meilleur prix. Chez Pisamonas vous ne choisissez pas entre prix et qualité car vous disposerez toujours des deux!


Forcément, j'ai eu beaucoup de mal à me décider, leur gamme étant assez vaste, avec un style bien à eux. Je vous ai préparé du coup une petite sélection pour les garçons.







Mes choix sont très légers forcément car j'ai encore la tête en vacances mais il y a quelques temps, ma copine Fanny nous avait fait un joli look d'hiver !


Mais c'est chez les filles que j'ai trouvé mon bonheur ! Si je ne m'écoutais pas, je pense que le placard à chaussures de Minimoa serait rempli d'ailleurs. Pisamosas propose des chaussures pas chères pour fille avec ce petit détail qui fait la différence je trouve : des franges, un noeud, une étoile qui brille. On est très loin des modèles avec Licence, trop souvent tape à l'oeil.






Après donc beaucoup d'hésitation, j'ai opté pour la sagesse en prenant deux modèles très différents : Des baskets Nike et des bottines. Ces deux modèles sont des basiques pour des enfants je trouve : Les baskets pour courir vite et les bottes pour avoir chaud !!







J'ai choisi les bottes d’hiver pour fille avec une petit pointure de plus pour qu'elle lui aille cet hiver. Grâce au guide des tailles de chaque modèle proposé en cm, vous savez exactement si celui que vous avez choisi taille grand ou petit. Un vrai plus je trouve pour un site en ligne, car très souvent, on hésite et on se renseigne au mieux chez les copines. Là pas besoin, tout est explique.

J'ai hâte de pouvoir les faire porter à MiniMoa maintenant. A la rentrée, elle sera avec ses baskets, c'est une certitude ! Reste plus qu'à trouver la tenue :) 


Et vous, prêt pour la rentrée ?

*Chaussures offertes par la marque

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

0 Comments