DIY Enfants

Idées créatives avec Giotto et Canson




Les activités manuelles restent pour les enfants le temps calme idéal. Alors ils ne sont pas tous réceptifs aux coloriages mais on arrive toujours à trouver une idée qui les fera se poser ne serait ce que 10 minutes.

A la maison, j'ai des enfants complètement différent mais pour qui créer reste tout de même un plaisir. Jules aime manipuler la matière, P'tit Loup est plutôt dans la créativité et Minimoa est encore petite et donc touche à touche.

Cette année encore, nous avons eu le plaisir d'aller découvrir les produits et nouveautés Giotto et Canson. Plusieurs ateliers étaient proposés aux enfants. Je pense que les miens les ont tous faits !

Pâtes à modeler

Giotto propose plusieurs types de pâte à modeler. La Giotto bébé destinée ... aux bébés ou la DAS junior qui durcit à l'air.



Les enfants ont pu ainsi jouer avec les couleurs (tu remarqueras que Minimoa n'avait absolument pas compris :p) ou créer des personnages.




P'tit Loup a également pu créer des monstres rigolos en y ajoutant des bras et des yeux .. mais manque de chance je ne les ai pas pris en photo !!

Des cadeaux à offrir

Les feutres créatifs de chez Giotto vont vous permettre de créer des cadeaux pour la fêtes des mères, des pères, ou pour la maîtresse ...



P'tit Loup avait colorier un dessous de verre en bois pour son papa, ainsi qu'un pot de fleurs. Il existe des feutres pour tout support : textile, bois, metal, verre, etc ... de quoi customiser tout ce dont vous voulez car ce n'est pas destiné qu'aux enfants !

Dessiner pour le plaisir

Une fois de plus, la gamme de crayons et de feutres est importante. Pour les bébés, les enfants mais aussi pour les amateurs de crayon aquarelle, tout le monde trouvera son bonheur.
Depuis 3 ans maintenant, les enfants ne possèdent que ses feutres à l'école ou la maison. Ils sont très résistants dans le temps et surtout, même s'ils restent sans bouchon, une fois remis, les feutres reprennent vie !! 


Lors des ateliers, les enfants avaient créés une carte pour la fête des pères. Un bonhomme aux grands bras, l'inscription "je t'aime fort comme ça", les mains de l'enfant que l'on découpe et que l'on colorie et voilà une jolie carte !







Peindre autrement




Canson propose des feuilles de papiers de toutes les couleurs mais aussi avec des grammages allant jusqu'à 370 gr, parfait pour la peinture !


Minimoa a ainsi pu peindre un très joli papillon. Vous mettez de l'eau, du produit vaisselle et un peu de colorant ... et c'est partie pour des bulles de couleurs.



L'autre plus a été de découper le papier pour le mettre sur un fond blanc. Le rendu est superbe !



Avec du papier de soie et un peu de colle, MiniMoa a également réalisé un poisson. On découpe des petits bouts de papiers que l'on froisse et il ne reste plus qu'à coller.



Entre le découpage, le froissage et le collage, elle ne s'est pas ennuyé du tout ! et tu remarqueras que le fond noir est vraiment super !


Je vous invite à aller sur le site de GIOTTO et sur celui de CANSON, pour y découvrir leur rubrique Idées créatives !! De quoi occuper les enfants pour un temps calme :D





Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

0 Comments

Moa

Arrêter de réfléchir ...


Tu le connais toi, ce petit vélo dans la tête ? celui qui te fait cogiter jour et nuit, sur la vie, le travail, les enfants. Le mien, il n'arrête jamais. Chaque geste, chaque choix, chaque événement, sont pour moi l'occasion de le faire tourner.


"Mais pourquoi il a fait ça ?" "et si je faisais ça, peut être que ça irait mieux?" "tu crois que ...?" "non mais il faut se mettre à sa place ..."

Autant  d'interrogation, de questionnement, de remise en question et forcément de manque de confiance en soi qui au final, ne fait que polluer mon esprit. Pour le coup, je pense que ma charge mental à moi, elle est là. Toutes ces conversations que j'ai avec moi-même, ses doutes qui m'envahissent quotidiennement et ne m'aident pas toujours.

Chez moi, la remise en question est permanente, quelque soit le sujet. J'ai besoin de comprendre pourquoi les gens réagissent comme ça, allant jusqu’à me mettre à leur place et à leur trouver des excuses. Ce fonctionnement m'aide à ne pas m'emporter, et à ne voir que le côté positifs des choses car très souvent j'aime me l'avocat du diable. Mais à trop vouloir faire de mon mieux, je n'obtiens pas toujours le résultat escompté. Je ne parle pas de vouloir être la femme, mère, épouse parfaite. Non. Juste être celle qui sera porteuse de valeur qui me ressemble.

Alors forcément, les enfants sont un vrai challenge pour moi. Jules m'a tellement fait douté, et surtout m'a obligé à me remettre en question tellement de fois, que je suis dans le doute et le questionnement perpétuellement. Ajoutez à ça, mon attirance pour la psychologie et vous n'imaginez pas à quel point ma tête peut exploser.

Et puis il y a cette rencontre, ces échanges et ces phrases qui me laissent sans voix : "Arrêter d'anticiper les réactions des autres", "arrêter de réfléchir sur tout" et "arrêter de parlementer". Sortie du contexte, cela peut paraître dur mais en réalité, elles sont tellement justes. A trop vouloir réfléchir, on fausse inconsciemment les cartes.

Ces phrases m'ont été dites par la psy de P'tit Loup. Elles s'appliquaient pour lui et son comportement des fois difficiles à gérer. Mais je me rends compte que je devrai le faire pour toutes les situations, si je ne veux pas que ma tête explose.

J'ai donc décidé d'arrêter. Fini de prévoir les réactions, de les analyser, de les comprendre. J'ai envie de stopper ce vélo et profiter plus de ce qui se passe au moment présent.

Je voudrais apprendre à ne plus devancer les choses, ni même extrapoler.... je parle toujours d'un point de vue humain et non matériel. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain (surtout que les gens autour de moi ne m'aident pas toujours) mais il parait que même à mon âge, on peut changer. Alors ?!


Toi aussi tu réfléchis trop ?

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

6 Comments

Handicap

Pipi au lit la nuit ou comment compliqué le sommeil des grands enfants


En cette période de pré rentrée des classes, beaucoup de parents s'inquiète pour leur enfant qui n'est pas encore propre. Je vous en ai déjà parlé ICI, et avec le recul je peux vous dire KEEP COOL ! tout va bien se passer, et ça, même si début août, il ou elle n'est toujours pas propre.

En revanche, ça se complique pour les parents dont les grands enfants n'arrivent pas à contenir leur vessie. Souvent la journée n'est pas un problème. En revanche, tenir une nuit complète c'est quasi impossible.

Avant 5 ans, il n' y a pas de quoi s'inquiéter. Les enfants ont chacun leur rythme et même si le voisin lui est propre jour et nuit Pas de Panique !!! En revanche, au delà on peut s'interroger. Déjà si ça peut vous rassurer (ou pas), l'énurésie concerne en France près de 10% des 5-10 ans et 3% des 12-15 ans. 

Pourquoi ?

Plusieurs causes, physiologiques et psychologiques, peuvent être évoquées et elles sont le plus souvent entremêlées :
  • Une petite vessie,
  • Pas assez d’hormones,
  • Un sommeil profond,
  • Une prédisposition familiale,
  • Des facteurs psychologiques
Quel spécialiste consulter ?

Si l’enfant et/ou les parents sont inquiets et tolèrent difficilement l’énurésie, il faut en parler au médecin traitant. Il pourra ainsi vous accompagner par voie médicamenteuse, ou vous orientera vers un spécialiste si nécessaire.

Au quotidien

L'enfant n’est pas responsable de l’énurésie. Inutile de le culpabiliser ou de vous culpabiliser, tout comme le gronder n'apportera rien. Au contraire, il va falloir faire preuve de pédagogie et d'écoute envers lui pour qu'il ne se sente pas dévalorisé. Il est primordial de lui faire comprendre que ce n’est pas grave et surtout pas de sa faute, que cela finira par s’arrêter.

Voici quelques petites règles simples pour l'aider, le soutenir et le responsabiliser.

En journée : 
  • Il doit aller régulièrement aux toilettes et ne pas se retenir,
  • Il doit boire régulièrement dans la journée, même s’il n’a pas soif.
  • Il doit éviter de trop boire le soir après 18h, surtout des boissons
  • sucrées, gazeuses ou du lait.


Au moment du coucher :
  • L’enfant doit se rendre de lui-même aux toilettes avant de se coucher afin de favoriser son autonomie. Rien ne sert de le lui rappeler chaque soir, cela doit être SA mission.
  • Le laisser mettre sa couche si nécessaire seul
  • Instaurer une atmosphère réconfortante pour le préparer à avoir une nuit sereine.
  • Etre positif et ne pas évoquer le pipi au lit.
  • Passer du temps ensemble, rire, parler et se détendre.
  • Préserver le sommeil de l’enfant, ne pas le réveiller pour l’emmener aux toilettes.

Au moment du réveil :
  • Ne jamais humilier ni gronder l’enfant s’il fait pipi au lit : il ne le fait pas exprès et n’est pas responsable de ce qui lui arrive.
  • Ne pas culpabiliser l’enfant, dédramatiser la situation et rassurez-le.
  • le laisser changer ses draps seul

Jules fait partie de ces 10%. Le médecin lui prescrit un traitement qui n'a pas fonctionné. Nous avons également fait des examens montrant qu'il n'avait aucun problème physique.
Depuis, nous avons laissé ce "problème" de côté. Il gère très bien tout seul. Quand il a un coup de blues, m'expliquant qu'il est un bébé, je lui prouve que non par toutes ces actions au quotidien, en grand garçon de 10 ans qu'il est.
Il n'arrive pas à aller dormir chez les copains mais ce n'est la seule raison de son refus.

La marque Drynites l'accompagne au quotidien (couches et alèses pour les voyages). C'est un vrai budget mais les accidents sont très rares.  Vous pourrez retrouver sur leur site des conseils, et même une BD pour aider votre enfant.

Perso, j'attends la puberté qui très souvent est un déclencheur ... et pour le coup j'espère que ce sera tôt pour lui.

Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

4 Comments

Enfants

Ca va, Ca va !


Nous avons tous des petits mots, des expressions que nous répétons sans cesse. En général, on ne s'en rend pas compte, c'est devenu naturel pour nous. Ils ponctuent nos phrases, agrémentent nos conversations, sans forcément apporter de la matière.

Et puis il y a ces mots qui au contraire font toute notre personnalité. Ils reflètent notre état d'esprit, notre manière d'être, de vivre. Une fois encore, on ne s'en rend pas compte, ils font partis de nous.

Et puis, les enfants entrent dans nos vies, grandissent, parlent et notre langage, notre vocabulaire nous est renvoyé comme un miroir. Au départ, on ne percute pas, cela nous fait même rire car on se dit "mais d'ou sort-il ça ??". Jusqu'au moment où on réalise que c'est nous !!!

MiniMoa est en plein développement de son langage, et forcément, elle s'en donne à cœur joie dans le mimétisme. Chaque mot, expression que nous disons, elle les répète. Vous imaginez qu'il y a de tout : du vocabulaire courant aux gros mots échappés malencontreusement. Mais elle a des phrases favorites qui je le sais, viennent directement de moi.

Ça va, ça va !

Avec Minimoa, rien n'est grave ... et je dois dire que je suis un peu comme ça. Je relativise beaucoup et surtout mon optimisme fait qu'avec moi rien n'est grave en effet (ou presque). Résultat (tiens, ça je l'écrit souvent :p), je surprends souvent MiniMoa dire : "ça va, ça va" ou "c'est pas grave"

Certains jours c'est plutôt à propos ... quand elle tombe par exemple, ou si elle n'arrive pas à faire quelque chose. En revanche, cette manie a tendance à m'agacer lorsqu'elle me répond ça après une bêtise et que je la gronde !!!

D'un autre côté, comment lui en vouloir ? moi qui cherche à minimiser les choses, qui a cette tendance à tout relativiser, je ne peux m'en prendre qu'à moi. J'essaie du coup de moins le dire, de faire plus attention à tout ces petits mots, expressions mais difficile quand on ne s'en pas compte !

Alors je ne sais pas si ça lui restera, mais en attendant, elle ne cesse de nous le dire .... tout comme, "Moi toute seule !!!" d'ailleurs ;) mais ça c'est l'âge ET le caractère.


Et vos petits loulous, c'est quoi leur mot ou phrase qu'ils tiennent de vous ?








Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

2 Comments

Moa

Challenge Anti-Fatigue



La semaine dernière, je vous ai proposé sur les réseaux sociaux un challenge anti-fatigue. L'idée m'était venue suite à ce billet et à ma grande fatigue. Alors je ne sais pas si vous avez été nombreux à me suivre mais je me suis dit qu'il serait sympa de pouvoir garder une trace de ce défi et surtout de ce que j'ai ressenti à ce moment là.

Et puis, si l'envie vous prend de le suivre cette semaine, ou une autre ou juste certains exercices, vous pourrez ! N'hésitez pas d'ailleurs à me laisser un commentaire !! 


Jour 1 : 5 minutes de pause

Durant ces 5 minutes, on ne fait rien, on ne pense à rien, on se détend. J'ai pris ce temps le soir en rentrant du bureau. Je me suis garée sur un parking, mis une alarme et tout simplement fermé les yeux.
Je pense que c'est LE truc qui m'a le plus fait du bien. Une coupure entre ma journée de boulot et la deuxième à la maison qui allait commencer ensuite. Je pense du coup le refaire plus souvent. Cela permet de remettre les compteurs à zéro et ne pas foncer tête baisser, à 100 à l'heure avec les enfants.

Jour 2 : un bain ou une douche

Cette deuxième journée a été chargée. Beaucoup de rendez vous qui m'ont demandé de l'énergie que je n'avais pas forcément. Sur la route du retour, la première envie que j'ai eu a été de prendre un bain (mais je n'ai pas de baignoire). Je me suis donc rabattue sur une bonne douche avec soins. Un moment rien qu'à moi qui est toujours agréable et que je ne fais pas assez en "pleine conscience". La plupart du temps, je cours, je réponds aux enfants derrière le pare douche, bref pour la détente, on y reviendra !!

Jour 3 : une pause canapé

Le défi du jour 3 était un peu dingue pour moi : la pause canapé. Je ne m'assois jamais dedans ! non pas que je n'en ai pas envie mais je ne me le permets pas. J'ai toujours autre chose à faire. Et puis, j'essaie de me couper de la télé et le canapé est LE lieu propice pour la regarder.
Bref, mercredi j'ai redécouvert cet objet pourtant imposant. Je n'ai pas culpabilisé, même en voyant le bordel autour de moi. Bon j'avais un avantage, les garçons n'étaient pas là pour me solliciter et forcément la pause fut efficace !

Jour 4 : soirée sans écran

Je n'ai pas d'écran ! A 19h, après avoir gérer le solde de tout compte de la nounou et checké mes mails perso, j'ai tout éteins : téléphone, télé et ordi. Sans grande surprise, la soirée fut douce, calme et surtout le sommeil réparateur. Après, ce n'est pas toujours facile de le faire quotidiennement mais j'aimerai y arriver de manière plus régulière.

Jour 5 : L'apéro du vendredi

Il fallait bien fêter l'arrivée du weekend et quoi de mieux que de prévoir un petit apéro. Je vois souvent sur les réseaux sociaux certains d'entre vous qui ont instauré ce rituel. Je trouve ce moment plutôt sympa en effet et j'ai bien envie de l'instaurer à la maison avec les enfants, autour d'un apéro dînatoire. 

Jour 6 : Coucher de soleil

Virginie m'avait soumis cette idée en début de semaine mais vu le temps, c'était un peu compliqué. Heureusement le soleil est revenu durant le weekend et j'ai pu profiter de ce moment de contemplation. Pas toujours facile à faire il est vrai mais tellement agréable. Le temps se fige l'espace d'un instant et il est vrai que l'on oublie tout.


Jour 7 : grasse matinée ou sieste

J'avoue tout, j'ai personnellement fait les deux ! mais ce qui est sur, c'est que lorsque la fatigue est là, il est primordial d'écouter son corps et de dire stop. Alors oui, le linge s'empile, oui les enfants ont besoin de nous, mais prendre une heure de sa journée pour se ressaisir et être plus fort, qu'est ce que c'est ?



Je me suis arrêtée à 7 jours de challenge mais il est vrai que tous ces petits défis devraient être fait tout au long de l'année pour bien faire. S'écouter, prendre soin de soi et ne pas céder à nos obligations (du moins celles que l'on s'impose !), autant de chose qui nous aiderait à vaincre la fatigue.

J'aurai pu vous proposer aussi de vous faire bichonner avec un soin en institut (je l'ai fait et c'est une vraie bulle d'air). Il y a aussi cette habitude de Diane, à faire une pause au café du coin pour bien démarrer sa journée, histoire de faire un point sur la journée à venir.

Je suis sure qu'il en existe encore pleins d'autre d'ailleurs, des idées ??



Lire la suite

Share Tweet Pin It +1

4 Comments