Cher Journal #20

Depuis plus d'un an que le covid (oui je suis toujours rebelle en disant LE) s'est incrusté chez nous, notre vie sociale était un véritable désert. Nous n'avons pas fait d'écart ou tellement peu. Nos vies étaient tout autant chargées mais par des obligations plus que par des moments de plaisir. L'arrivée du soleil et de la chaleur nous a permis de sortir le barbecue et de relancer les invitations. Je ne parle pas de la grosse fiesta, loin de là, mais juste d'un moment de partage en petit comité.


journal


Cher journal


Je ne me rendais pas compte à quel point ces moments m'avaient manqué. Un peu comme la musique que j'avais mis entre parenthèse, les moments de plaisir étaient passés en second plan. Notre vie se résumait à travailler, s'occuper des enfants (tu sais les devoirs ...) et c'est tout.

Aujourd'hui, la vie semble reprendre son cours normal. Nous restons prudent mais nous recommençons à vivre. Revoir les copains, faire de la musique, jusqu'à aller faire des projets. J'ai même commencé à regarder les activités extra scolaires pour l'année prochaine. J'espère juste maintenant que nous ne serons pas coupé dans notre élan.


vie de famille


La piscine est de nouveau en service et les enfants s'en donnent à cœur joie. Ils leur tardent d'être en vacances. Je pense que tout le monde se sent fatigué par cette année en pointillé. Il faut clairement passer à autre chose, et espérer tourner la page. Les dernières vacances des enfants commencent à être loin en plus. Heureusement, le rythme ralenti et surtout ils ont de moins en moins de devoirs !

Il me reste énormément de choses à gérer pour cette fin d'année mais curieusement je me sens plus sereine. Le soleil m'a redonné assez d'énergie pour attaquer de front et surtout organiser ces dernières semaines avant les vacances du mois d'aout. Avec un peu d'anticipation et de planification, j'espère voir le bout de mes projets d'ici la rentrée.

J'ai tellement envie d'une vie moins chargée, plus calme. Mon tempérament est plutôt speed mais justement. Ne plus avoir à courir partout me ferait tellement bien, ne serait ce que pour apaiser le petit vélo que j'ai dans la tête.



4 commentaires

  1. Oui c'est une drôle d'année scolaire qui s'achève, encore une fois...vivement que cette pandémie soit définitivement derrière nous !

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi je dis LE covid. D'où une assemblée de vieux notables se permet de changer le genre d'un mot que l'usage de la langue a déjà décrété masculin? Et d'ailleurs le doctionnaire Le Robert l'a mis au masculin!

    RépondreSupprimer