Cuisine Enfants

Quand bébé commence la diversification



Aaaah l'alimentation des moins de trois ans !! un sujet TRES vaste qui nous cause souvent bien du soucis. Avec trois enfants, j'ai eu la chance de tomber sur des profils différents : celui qui dévore tout, celui qui ne mange rien et enfin l'entre deux. Mais à chaque fois, je me suis posée énormément de question : Est ce que je fais bien ? je lui donne des petits pots mais ne devrais je pas lui faire moi même mes plats ? bref on se torture l'esprit comme souvent.


Et puis j'ai assisté à plusieurs tables rondes organisées par la SFAE. Je vous en avais déjà parlé ici mais j'avoue qu'il y  avait tellement d'infos que c'était un peu brouillon :p

Dernièrement, notre table ronde portait sur les pesticides et les nitrates. Des précautions s’imposent pour l’alimentation du nourrisson du fait de l'immaturité et de la fragilité de ses fonctions digestives, comme le choix des aliments lors de la diversification ou bien la qualité des aliments sur la période de la petite enfance.

Pour prévenir de risques, il est donc important de commencer la diversification par les légumes et les fruits entre 5 et 7 mois et prendre conscience que l es légumes et les fruits à destination des adultes peuvent contenir des nitrates à des doses non connues. Il en est de même pour la composition en pesticides.

C'est la raison pour laquelle les aliments infantiles possèdent un cadre réglementaire très stricte avec  :
  • une absence de conservateur, de colorant, d'édulcorant
  • Une teneur en pesticides proche de 0 (< 1μg/100 g par pesticide)
  • Une teneur très faible et maîtrisée en nitrates: < 20 mg/100g

Ainsi, c'est une centaine de contrôles qui sont effectués avant de libérer chaque lot de lait infantile et jusqu’à 165 pour les aliments de diversification. 

Alors quand est il des produits bio adultes ? la réglementation sur le bio exige une garantie de moyen, tendis que les aliments bébés garantissent une garantie de résultat. Pour faire simple, dans le bio on vérifie avant la production, alors que pour les aliments bébés, le contrôle se fait une fois le produit fini. S'ajoute à ça que les nitrates, dangereux pour nos bébés, ne sont pas testés dans l'alimentation des plus de 3 ans.


Donner à son bébé des petits pots n'est pas, comme on pouvait le dire à une époque, mauvais ou dangereux. Au contraire, le nombre de contrôle montre à quel point tout est conçu pour la santé de nos enfants. Mais il est vrai que les industriels sont obligés de rajouter des produits que nous ne mettrions pas forcément, pour palier au problème de conservation par exemple. Et le gout n'est pas toujours au rendez vous.

Alors, confectionner des petits plats à son enfant pour l'initier au gout et maitriser la composition de ses assiettes. Mais attention de bien choisir ses matières premières ! Car pour le coup, vous n'avez pas chez vous de moyen de vérifier que votre plat ne contienne pas de nitrate ou tout autre polluant. D'autant plus que certains légumes comme la carotte peut contenir naturellement du nitrate. Et puis, il faut respecter également l'âge de son enfant pour toute nouvelle introduction (les frites on évite bien sur !).

Alors que faire ? que choisir ?

Il est important de varier le type d'alimentations pour éviter d'être confronté systématiquement aux mêmes polluants. J'ai l'impression (et ceci n'est que mon avis) qu'il est bon d'alterner le fait maison et les produits industriels. D'un côté, vous vous garantissez un produit conforme à la législation et de l'autre, vous pourrez faire découvrir à votre enfant le vrai gout des aliments, sans artifice. 

Depuis bébé, MiniMoa alterne le fait maison et les petits pots. A bientôt deux ans, je peine à lui trouver des aliments destinés à son âge mais elle rechigne à manger comme nous. Je ne prends du coup que des aliments bio pour nous et du local (c'est mon côté zéro déchet :p) pour minimiser les risques pour les fois où elle mange comme nous. Sinon, je lui donne un petit pot et je lui fais gouter dans notre assiette. La seule chose que je lui interdis formellement c'est la viande et le poisson le soir et je peux vous dire, que ce n'est pas chose facile !


Et toi, tu en es avec l'alimentation de ton bébé ?

N'hésites pas à me poser des questions, je pourrais peut être y répondre !

Ces billets devraient te plaire

2 commentaires:

  1. Totalement d'accord avec votre article. Juste une question : pourquoi pas de viandes ni de poissons le soir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Avant trois ans, les reins sont encore fragiles. Des repas trop protéinés sollicitent de façon anormale les reins qui doivent fonctionner à plein régime pour éliminer le surplus. Cet exercice est d'autant plus difficile au moment du coucher.

      Supprimer