Zéro déchet

Et si on se bougeait localement ?

20 mai Jules etmoa 0 Commentaires










Comme vous le savez, depuis plusieurs mois maintenant, j’essaie de réduire nos déchets. Beaucoup de choses ont changés dans ma manière de consommer et même si ce n’est pas toujours facile, et si certaines choses ne bougeront pas, j’aime à croire que tous mes petits gestes sont importants.
Depuis peu, à force d’en parler autour de moi, je me suis rendue compte que beaucoup de gens voulait agir, changer leur manière de consommer, sans trop savoir comment. Et puis un jour, une maman à l’école décide d’organiser une réunion pour parler « transition ». Et notre petit mouvement a débuté comme ça. Tout simplement. Dans notre idée, pas d’association, juste une envie d’échanges et de partages avec les mêmes idées.

initiative environnement


Notre village n’est pas grand. 600 habitants, pas de commerce MAIS une bibliothèque ! Très vite, nous avons décidé qu’elle ferait le lien entre nous et les habitants et pourrait ainsi devenir notre centre ville à nous. La culture des livres au profit de projet local pour changer nos vies, c’est pas mal non ? 

Très vite, nous nous sommes aperçus qu’il y avait pleins de thème à aborder et qui pourrait intéresser les gens, quelque soit leur engagement : le potager, la cuisine, les cosmétiques, la couture … autant de thèmes à aborder avec toujours ce même objectif : penser à la planète !

Dans quelques jours, nous allons commencer cette aventure avec l’inauguration d’une grainothèque. Nous sommes pour la plupart novice mais espérons que les anciens du village viendront nous aider. Sans compter sur la bibliohèque qui devrait nous permettre de nous documenter et faire notre propre expérience.

Les débuts risquent d’être timides mais j’y crois sincèrement. Depuis le mois d’aout, j’ai vu comment les gens à qui je parlais zéro déchet ont peu à peu décidé de franchir le cap. On s’imagine souvent que le changement est lourd, compliqué mais on oublie que chaque petit geste est important. Et que même si notre action ne porte que sur UNE chose (comme n’acheter que des légumes de saison et local), c’est déjà énorme !!

La légende du Colibri prend ici tout son sens. Il ne faut pas attendre que les autres nous trouvent des solutions toutes faites pour agir. Nous sommes maître de nos propres choix, de nos propres achats. Si nous changeons notre manière de consommer et de voir la vie, l'offre devra forcément s'adapter à nous. 

Alors, prêt pour le changement, mais petit ?



Vous aimerez aussi

0 commentaires: