Handicap

Hôpital de jour : Un mois après ....

Le temps passe.
Depuis un mois, Jules a adopté son nouveau planning.
Tous les après midi de la semaine (sauf le lundi),
Jules ne va plus à l'école mais à l'hôpital de jour.


Il a changé de groupe et se retrouve avec les plus grands (8/9 ans).
Ils ont pensés et confirmés plus tard
qu'il évoluerait mieux.

Nous avons reçu un planning type qui laisserait rêveur beaucoup d'enfant.
Pâte à modeler, expérience, sortie extérieur, etc....

Mais derrière tous ça, se cache une manière d'aider ces enfants.
Car avec eux, le quotidien, banal pour certains, devient compliqué pour eux,
et pour nous.

Un exemple ?
Ils ont fait une sortie Carref***.
Dis comme ça, ça peut paraître bizarre voir inutile.
Et pourtant ....
L'objectif : donner une consigne et voir si l'enfant la suit.
Jules a respecter la demande : aller chercher un paquet de gâteau.
Une fois la tâche accomplie, il est parti en courant dans tout le magasin.

Voilà  notre quotidien.
Vous me direz, on n'est pas obligé d'emmener nos enfants en course.
Mais quelque soit le lieu, dès qu'il y a du monde, du bruit,
le phénomène peut se représenter.

Nous sommes loin des apprentissages de l'école.
L'hôpital de jour doit au contraire leur permettre de souffler.
Une bulle d'aire pour les aider à être plus "efficace" à l'école.

Durant ces un mois,
nous avons déjà eu un premier rdv
avec la psychologue et la référente de Jules.
Je dois avouer que je fus agréablement surprise.

Pour la première fois,les professionnels connaissent notre fils.
La conversation ne marche pas que dans un sens.
Je pose des questions, je constate des choses,
mais eux aussi.
Ils m'ont fait part de leurs interrogations, leurs étonnements.
Un vrai dialogue s'est formé.

J'ai même senti un intérêt pour P'tit Loup et ses problèmes de sommeil.
Toute la famille est pris en charge,
sans recherche de coupable, juste avec un objectif :
le bien être de l'enfant.

Mes remarques et celles de Jules sont prises en compte.

Jules voulait "faire des sorties" comme les autres.
En effet, deux enfants faisaient de l'équithérapie.
Ils m'ont expliqué que pour l'instant seuls deux enfants pouvait le faire.
Et pourtant, dès la semaine suivante,
Jules les a accompagné. Il n'a pas fait de cheval, mais lui s'en moquait.
15 jours, il est revenu, sourire aux lèvres,
cette fois ci, il avait fait du cheval !

Je ne sais pas comment ils se sont organisés,
mais ils l'ont fait ! Ils ont écouté les demandes de Jules.

Nous avons parlé de l'école et de ses difficultés.
J'ai expliqué que Jules aimait écrire,
mais qu'il avait du mal .. pareil pour la lecture, ou les chiffres.
Le jour même, Jules me montrait une feuille,
avec des noms familiers, qu'il avait tapé à l'ordinateur.
"regarde ! j'ai fait ca avec A."
Et depuis, ils continuent.

Une fois encore, nous étions écouté.

Cette relation est importante pour nous parents.
Une confiance nait. On sent que notre enfant est heureux, et pris en charge.

Aujourd'hui, il devenait emmener un groupe d'enfant
promener des chiens.
Jules était tout excité rien qu'à l'idée.

Je ne peux pas parler de progrès encore.
Le soir, Jules est encore très fatigué.
Mais on le sent plus ouvert pour lire ou écrire.
Il est même demandeur maintenant pour colorier.
Pour nous, c'est une première !

Dire que c'est grâce à l'hôpital de jour serait prématuré,
mais j'aime à le penser.

Ces billets devraient te plaire

16 commentaires:

  1. C'est top toutes ces évolutions, vous devez être content :).
    Bonne continuation à vous ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui complètement ! on doute toujours de nos choix mais dans ces moments là plus du tout ! merci :)

      Supprimer
  2. Je suis heureuse de lire tout ce positif, bravo a Jules, a vous, et aux professionnels qui ont su l' écouter et vous écouter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup <3 je souhaite à tout le monde de rencontrer des personnes comme eux !

      Supprimer
  3. Oh que c'est positif tout ça!!! Tu m'étonnes que Jules aime le cheval, tout p'tit il était déjà sur le dos du beau Mystère lool.
    C'est bien pour lui, c'est bien pour vous, et je trouve leur démarche vraiment intéressante. Et je me dis qu'effectivement ils apprennent aux enfants ce qui est utile dans la vie! C'est bien ça l'important

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison ! c'était un signe !! apparemment il a "tapé dans l’œil" de l'éduc en fait :p

      Supprimer
  4. C'est super qu'il puisse avoir une prise en charge adaptée :-)

    Quand j'étais en formation en ferme pédagogique, nous avons été visiter un centre équestre uniquement destiné à la thérapie par les animaux, notamment par les chevaux, en Catalogne. Ils utilisaient des gros chevaux de trait, pour leur calme... et nous avons pu voir des enfants atteints d'autisme sévère, revenir endormis sur le dos du cheval...
    Je trouve ça super qu'on puisse se servir des animaux pour aider les enfants à se sociabiliser, à se canaliser, à progresser...

    En tout cas, je vous souhaite encore un parcours plein de progrès et surtout d'épanouissement :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Jules est un grand fan des animaux en plus (comme papa !). Je ne suis pas étonnée que ca puisse apporter beaucoup à ces enfants.

      Supprimer
  5. Super ça doit faire du bien à toute la famille! Je souhaite au petit Jules de faire plein de progrès dans le bonheur et la détente (si possible!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil merci :) on va dans cette direction en tout cas : progrès et bonheur <3

      Supprimer
  6. Super pour votre petit bonhomme ! Bonne continuation dans cette voie...

    RépondreSupprimer
  7. ça fait plaisir de lire se lignes et de voir que vous avez trouvé une équipe de confiance ! bonne continuation <3

    RépondreSupprimer
  8. super de lire ces nouvelles et comme quoi vous avez bien fait de l'inscrire en hopital de jour bravo jules !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet on ne regrette pas ! merci :) bises

      Supprimer