Handicap

Handicap : pensez différemment pour vivre normalement

Grâce aux médias,
nous (les gens normaux) sommes sensibilisés
au fait que les gens handicapés moteurs
puissent faire les mêmes activités que nous.


On les voit effectuer des tâches quotidiennes comme nous,
on les voit devenir de grands sportifs.
(pas comme nous pour le coup ;))

Souvent, nous les admirons pour le force de caractère.
Leur secret?
Avoir su, malgré leur différence, obtenir un résultat
en se servant de leur compétence.

Quotidiennement, nous faisons en sorte
que Jules fassent les mêmes choses que les enfants de son âge.
Nous l'inscrivons à des activités,
nous faisons des sorties pour son âge.

Jusqu'à présent,
son handicap n'était pas un frein.
En dessous de 6 ans,
les exigences sont moins grandes.
Les professeurs s'adaptent plus facilement
car tous les enfants n'ont pas acquis une véritable discipline.

Cette semaine,
nous venons de voir la limite.
Pour la deuxième année consécutive,
nous sommes partis à la montagne faire du ski.
Nous avons donc inscris Jules au cours.

La première séance a été compliqué pour le moniteur.
Jules partait, errait,
sans forcément écouter le prof.
Déstabilisé mais compréhensif,
nous lui avons expliqué en 2 mots.
Il pensait s'adapter et réussir.

Le deuxième jour fut de trop.
Jules avait mal,
(nous ne le savions pas encore mais il avait la grippe),
il pleurait
(chose très rare pour lui).
Il s'est perdu, affolant son moniteur.
(il s'était trompé de groupe).

Son prof n'a pas su gérer.
Nous n'avons pas su gérer.

Non pas que Jules ne soit pas capable de faire du ski.
Mais il va falloir que l'on pense désormais différemment.
Chaque enseignement qu'il reçoit
doit se faire à son rythme,
en tenant compte de ses difficultés.

La grippe l'oblige à rester au repos toute la semaine.
L'année prochaine nous retournerons à la montagne.
Nous choisirons une petite station.
Nous prendrons un professeur particulier.
Les cours ne dureront qu'une heure.

Il skiera...
mieux que sa maman !
(y'a pas d'mal cela dit ;))
Il aura juste appris différemment.

Et pour que Julesetmoa devienne le blog de l'année Famili,
un petit clic par jour juste là :)

Mots Clés : apprentissage, handicap, handicapé, TED, dysharmonie évolutive, montagne, apprendre à skier, julesetmoa, concours famili

Ces billets devraient te plaire

10 commentaires:

  1. Je trouve ça très bien de vouloir qu'il fasse les même choses que tout le monde! Il faut s'adapter! Bravo à toi et à ta famille pour votre courage!
    Des bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ... l'handicap n'est pas si important. J'imagine que pour d'autres, le défi est beaucoup plus dur !

      Supprimer
  2. espere que le semaine prochaine se passera mieux en tout cas cool qu'il fasse du ski meme sil a un handicap... c'est lui ouvrir d'autre horizon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et il adore ! il est très curieux !

      Supprimer
  3. Bon rétablissement petit Jules <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) cela aura duré 10 jours quand même ! ils sont costauds les enfants !!

      Supprimer
  4. J'espère que ton petit Jules se repose et se remet de sa grippe.
    Tu as bien raison dans chacun de tes mots. Quoi qu'il en soit il y arrivera, parce que vous lui donnez la force au quotidien et lui prouvez qu'il peut faire les choses comme les autres ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. On essaie en tout cas de le rendre fort et surtout de ne pas baisser les bras.
      Il est de nouveau d'attaques d'ailleurs !

      Supprimer
  5. une bonne idée que la petite station et le prof particulier pour votre petit Jules;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci je pense qu'il va falloir de plu en plus nous adapter en effet mais sans baisser les bras !

      Supprimer