Enfants Handicap

L'avantage d'avoir un enfant différent ..

Je sais que je ne devrais pas.
Je sais que personne ne devrais le faire.
Mais c'est toujours plus fort que nous.


Nous comparons toujours nos enfants :
Par rapport à l’aîné, par rapport au petit voisin, par rapport à la "norme".
Naturellement, j'ai fais pareil à la naissance de P'tit Loup.

Je me suis dit que j'aurais du me rendre compte de la différence.
Je me suis cachée la vérité très longtemps,
espérant que le décalage était juste du à son côté unique
(bah oui, c'est MON fils :))

Quand il était petit,
Jules a commencé à faire ses premiers sourires vers 2 mois.
Il a découvert les éclats de rire vers 4 mois.
Au même âge, il avait ses premières dents par contre.
A 10 mois, il s'est tenu assis.
Vers 12 mois, le langage est apparu .. mais surtout les signes.
A 13 mois, il a découvert le 4 pattes.
A 22 mois, il a commencé à marcher.

Je pourrais continuer longtemps ...

Depuis, P'tit Loup est arrivé.
Il grandit et "grâce" à lui, nous découvrons ce qu'est la "normalité"

- la crise du NON
Vous savez, cette période qui dure, qui dure,
qui vous épuise, juste à cause de ce petit mot NON.
Tu veux de l'eau? NON
Tu veux du chocolat ? NON
Jules nous l'a fait en même temps que P'tit Loup du coup, un vrai bonheur !

- les comédies
Jules n'écoutait pas mais il ne faisait jamais de crises.
Il faisait juste ce qu'il avait envie (ça continue d'ailleurs)
P'tit Loup nous a fait découvrir les crises et les comédies.
Tel un joueur de foot, il se jette au sol pour crier tout son désespoir :
Nooooon  pas chaussetteeee (oui le sujet est toujours vital !)

- crise du NON et Comédies
Lorsque P'tit Loup est très fatigué, nous avons le droit à un mixte.
G choif, non je veux pas, siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Et je me roule par terre !
Il sera footballeur c'est sur !

- Ne pas vouloir dormir
Jules n'a jamais fait de scène pour aller se coucher.
Au pire, s'il ne voulait pas, on arrivait toujours à le persuader,
dans le calme.
P'tit Loup monte dans sa chambre, mais refait toute la déco :
les étoiles phosphorescentes sont décollées,
les livres ne sont plus dans la bibliothèque,
la housse de l'oreiller sert de gilet (oui oui c'est possible !)
On entend Maaaamaaan environ 4 fois,
pour que finalement il ne s'endorme que vers 23h.

- les phrases qui tuent
Jules est resté très longtemps sans parler ne manière compréhensible.
Il a su se faire comprendre en moyenne section.
Avant l'école, le langage des signes (propre à lui)
était notre seul moyen de communication.
P'tit Loup a commencé à parler vers 10 mois.
Depuis, chaque jours, son vocabulaire s'étoffe.
Nous n'échappons pas du coup à ses phrases,
qu'il hurle littéralement !
G choif !!!
Noooooon c'est A Moi !!!
pouche toi !!!
Noooooooooooooooon !!!!

J'en oublie surement car ma plure porte bien son nom.

A côté, Jules passerait pour un ange.
Plus calme, plus posé,
même si en réalité, nous sommes loin de l'enfant parfait !
Mais j'avoue avoir aimé cet enfant
pour qui le mot caprice ne signifiait rien.

J'ai hâte que P'tit Loup rentre à l'école
pour qu'il arrive à contrôler toute cette énergie ....

Je vais continuer de comparer mes enfants,
même s'il n'y a rien de comparable.
Je comparais toujours Jules à son cousin du même âge.
Je comparais toujours P'tit Loup,
pour me rassurer, me dire que lui, tout va bien,
il est dans cette "normalité"

Et toi ? tu compares tes enfants?

PS : je n'aime pas ce mot normalité, mais il faut avouer que la vie est régie par des règles, des idées. 
Nous sommes tous différents mais nous restons pourtant ce chemin
que la société a tracé pour nous.
Tout écart n'est pas forcément bien perçu, quel qu'en soit la raison.

Mots Clés : évolution de l'enfant, grandir, comparer les enfants, croissance, julesetmoa, enfant TED, dysharmonie évolutive

Ces billets devraient te plaire

2 commentaires:

  1. Ah oui, difficile de ne pas comparer...même impossible....mais c'est souvent pour nous rassurer: " ah toi aussi, ton fils/fille ne veut pas se coucher?!...ah toi aussi, ta fille/fils hurle au lieu de parler?!...ah toi aussi, ton fils/ta fille ne t'écoute pas?!"
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, on essaie aussi de se rassurer ... du coup j'ai préféré arrêter moi avec Jules ;)

      Supprimer