Handicap

Jules et ses angoisses

Jules grandit.
Chaque jour nous découvrons ses progrès.
Ses phrases se construisent,
son vocabulaire s'étoffe.
Avec le temps, il devient également plus calme, plus posé.
Il se renferme de moins en moins dans sa bulle, reste en contact avec nous.


Mais il y a le révèrs de la médaille.
En entrant dans notre réalité, Jules prend conscience de ce qui l'entoure.
Il découvre son environnement et le prend de "pleine face" !

Résultat, Jules développe des angoisses de plus en plus fortes,
et de plus en plus difficile à gérer.
Concrètement, chaque nouveauté ou changement entraîne une peur.

Cette fin d'année a été riche pour nous en sorties :
Cinéma, Cirque et spectacle.

A chaque fois, Jules anticipait ces sorties mais de manière négative.
Il se mettait une pression, angoissant même avant arriver !
Paradoxalement, on le sentait attiré par ce qu'il voyait, mais aussi apeuré !

On essaie de le "forcer" pour qu'il se dépasse,
qu'il comprenne qu'il ne risque rien.
Mais la peur qu'on lit sur son visage,
les larmes qui coulent sur ses joues,
les appels de détresse,
sont de véritables déchirements pour nous.

Certes, ce genre d'événement peut être marquant pour un enfant :
le noir, la pénombre, le bruit, le suspens, la "peur" .....

Mais ses angoisses vont au delà de tout ça.
Difficile à comprendre, à expliquer, je vais juste vous donner un exemple.

Nous l'avons laissé avec son frère chez mes parents.
Ils ont dormis chez eux.
Mais nous n'avions pas précisé d'heure ou de moment à laquelle nous venions les chercher.
Conclusion : il a passé sa journée à nous réclamer, nous guetter ...
Nous l'avons récupéré avec des plaques rouges sur la figure, qui se sont envenimées dans la soirée.
24h plus tard, il n'y avait plus rien.
Les angoisses d'une séparation se transforment dorénavant en irruption cutanée, en "allergie".

Pour les médecins, sa réaction est normale.
Pour nous, la vie en dehors des murs de la maison devient difficile.
Avant parce qu'il était "ingérable", aujourd'hui à cause de ses angoisses.

Un jour viendra où l'extérieur ne lui fera plus peur, où il profitera pleinement de nos sorties.

Mots Clés : TED, Dysharmonie évolutive, julesetmoa, sorties, angoisses, monde extérieur, peur





Ces billets devraient te plaire

2 commentaires:

  1. douleureux temoignage et douloureux a vivre car parfois la vie on a des impératif des changements... le pauvre et surtout pour vous <3 bon courage a vous

    RépondreSupprimer