Handicap et orientation scolaire

Lorsque nous avons du choisir de mettre Jules en classe d'Ulis, je me souviens que beaucoup nous le déconseillait. Sortir son enfant de la filière générale était presque un échec et surtout quelque chose d'irréversible.


handicap


Pourtant, cette décision fut la meilleure que nous ayons prise pour lui. Du moment qu'il a été une classe Ulis, il est passé de l'élève ingérable, compliqué et difficile en l'élève modèle que tous les professeurs voulaient avoir. Cette image de lui l'a suivi jusqu'au collège avec certes, ce regard bienveillant mais aussi des résultats scolaires au delà de nos espérances.


Handicap : Ulis collège vers 3e Pré-pro


En fin de 4ème Ulis, j'ai cherché un moyen pour que Jules apprenne un métier. Nous avions la chance qu'il sache ce qu'il voulait faire pour nous permettre de trouver la bonne orientation. C'est ainsi qu'à la rentrée 2022, il a intégré une classe de 3e pré-pro avec une AESH.


Je dois dire que j'étais inquiète par ce changement. Fini les adaptations, les cours sur mesure par rapport à ses difficultés et ses troubles des apprentissages. Nous avons commencé l'année avec un niveau de 4e/3e, alors que pour certaines matières, il n'en était clairement pas là.


Mais voilà, comme à son habitude, Jules nous étonne par sa capacité d'adaptabilité, de persévérance et de ressource intérieure. Une nouvelle fois, il a su au milieu d'élèves au parcours atypique, tirer son épingle du jeu. Il est une nouvelle fois l'élève que tout le monde veut avoir et surtout ses résultats sont juste incroyables avec 15,29/20 de moyenne générale.


Lui qui ne faisait pas de français ni de mathématique en classe normale, il arrive à rattraper le niveau des autres élèves avec une certaine facilité. Alors il y a du travail de fait à la maison et il est même demandeur, mais je ne pensais pas que nous y arriverions de manière aussi fluide.


Lors de la dernière ESS (Equipe de suivi de scolarisation), nous avons rempli la demande d'adaptation des épreuves pour le DNB. Cela me fait bizarre de savoir qu'il va passer ce diplôme, lui qui ne sait pas lire ou écrire (ou du moins très peu). Mais grâce à une "secrétaire", il va pouvoir passer cette épreuve comme les autres. Une belle victoire pour lui et pour tous les efforts qu'il peut faire au quotidien (un jour je vous parlerai de son planning).


La bonne nouvelle de cette ESS est aussi qu'il devrait pouvoir avoir un ordinateur. La demande avait été oublié lors de la dernière commission MDPH. La référente scolaire a pris le dossier en main et la demande repasse en décembre. Je croise les doigts pour que cette nouvelle aide lui soit apportée, sachant que son objectif futur est de pouvoir passer un CAP !

6 commentaires