Un séjour loin de nous


premier voyage en train seul


Ce n’est pas la première fois que Jules part sans nous. Il va chez ses grands-parents pendant les vacances scolaires et a même été en séjours avec l’hôpital de jour.

Mais cette fois-ci, c’était un peu différent. Rien n’était préparé, prévu à l’avance. Nous n’avions pas anticipé ce changement de programme. La veille du départ alors que nous étions déjà loin de chez nous, je lui ai demandé s’il voulait repartir avec sa « tata marraine » sur Nantes, et rentrer ensuite par le TGV tout seul.

Il n’a pas hésité très longtemps, depuis le temps qu'il voulait y aller. Le temps de réflexion et des craintes n'a pas été assez long pour qu'il se pose trop de questions. Et pourtant, il allait y en avoir du changement ... Une nouvelle maison pour Tata et tonton qu'il ne connaissait pas encore et un retour en TGV, seul (enfin avec l'accompagnement SNCF junior), qu'il n'avait encore jamais fait.

Durant 4 jours, il n'aura pas réellement montré son anxiété mais certains signes ne trompent pas ou du moins ses remarques :
" et ça va durer combien de temps le train ?" "Mais je serai seul ?" "Tu sais c'est la première fois que je prends le TGV" ou encore "l'ancienne maison me manque" " je commence a bien l'aimé cette maison". Autant de signes qui montre qu'il prend sur lui. Il garde pour lui ses émotions, tout comme au quotidien, il ne fait jamais preuve de saute d'humeur ou très rarement. 

Je pense que nous sommes à mille lieux de ce qui peut le stresser, l'angoisser. Pour certaines situations, nous le connaissons pour savoir qu'il se retient comme le vent, l'orage, etc... mais pour d'autres, ce que nous pensons être du courage ressemble surtout à une intériorisation de ses sentiments.

Heureusement, nous ne le forçons jamais à faire des choses un peu folles. Mais je me rends compte qu'il doit se contenir très souvent tout au long de l'année.  Sans en prendre conscience, il subit notre vie qui ne correspond pas forcément à ce qu'il voudrait endurer. Mais grâce à ça, il va toujours plus loin, se surpasse et se rend compte par lui même qu'en réalité le monde extérieur n'est pas si effrayant.

Il est revenu de ce séjour enchanté, parlant déjà du prochain "mais moins tôt parce que là j'étais fatigué". Chaque jour, je suis un peu plus fier de lui, de son évolution ... même si à la maison il me fait tourner en bourrique.

4 commentaires

  1. Super! Ma grande voyage avec l'accompagnement sncf depuis ses 5 ans, maintenant elle rpend le train seule. Toujours un peu d'apréhension mais c'est chouette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! je ne suis pas sure que je l'aurais laissé toute seule à 5 ans, je suis trop anxieuse avec lui :p mais je trouve ca tellement bien pour les responsabiliser pourtant !

      Supprimer