Enfants Lecture

Lecture : 2 mois d'école et déjà de mauvaises habitudes



Lorsque Jules est entrée en CP, la maîtresse utilisait une méthode semi globale pour apprendre à lire. En réalité cela s'apparentait plus à du global. Même l'orthophoniste de Jules avait essayé de lui expliquer que d'apprendre les sons en novembre était trop tard. Mais non. Jules, qui possédait déjà beaucoup de difficulté, a pris de très mauvaises habitudes. Il essaie encore maintenant de deviner le mot, sans le déchiffrer. Il en est pourtant capable mais il a acquis cet automatisme.



Alors lorsque P'tit Loup est arrivé en grande section, j'ai voulu devancer les choses pour qu'il sache au plus tôt lire. Mon objectif n'était pas de le pousser mais plutôt d'éviter qu'il prenne de mauvaises habitudes comme son frère. Il allait avoir la même maîtresse donc je savais que allait droit dans le mur une fois de plus.

Pendant un an, sans lui mettre de pression, je lui glissais quelques informations ... le son d'une lettre par ci, celle d'une autre par là. P'tit Loup était très réceptif et curieux d'apprendre. Nous avons fait quelques petits exercices avec des livres mais jamais contre sa volonté.

En septembre, à son entrée en CP, il connaissait tous les sons simples, savait les associés et arrivait même à déchiffrer. En gros, il ne manquait plus que les sons complexes. Et il a changé de sa maîtresse. 

Elle utilise des livres avec une méthode globale aussi, mais le cahier des sons est apparu dès la rentrée et elle semblait plus objective quand à la méthode d'apprentissage.

Presque deux mois maintenant que les enfants ont repris les bancs de l'école et je dois dire que je suis contrariée de voir que P'tit Loup, qui déchiffrait très bien, commence à vouloir deviner les mots. Lui qui avait très bien compris les syllabes, les sons, il cherche d'abord à deviner et ensuite il réfléchit.

Alors c'est peut être un passage obligé mais je ne peux m'empêcher de penser que sans cette p***** de méthode globale, je ne serai pas obligée de devoir redire à mon fils "Non, tu dois déchiffrer ". Et puis, je crois savoir que cette méthode n'est plus acceptée par l'éducation nationale. Alors on dit que c'est une méthode semi globale, histoire de nous faire croire que ce n'est pas la même chose. Mais franchement, la méthode reste la même !

Je m'en veux du coup. J'ai l'impression d'avoir mis mon fils en "difficulté" (je mets entre guillemets car il se débrouille très bien). Je ne comprends pas pourquoi je suis obligée de revenir sur des choses que je croyais acquises. Du coup, la question de pousser ses enfants ou non me revient en tête. J'ai des envies de prendre P'tit Loup en tête à tête et finir de lui apprendre à lire ... au moins ce serait fait !

Et je réfléchis (oui ça m'arrive). Et si je laissais le temps faire ? et si j'arrêtais de m'inquiéter pour P'tit Loup de peur qu'il soit en difficulté comme son frère ? En réalité, pour l'instant je suis "juste" agacée de voir la manière dont on enseigne en France. Alors forcément, lire Les lois naturelles de l'enfant de Céline Alvarez ne me rend pas du tout objectif, mais je pense sérieusement qu'il y a un gros travail à faire. Je ne jette pas la pierre aux enseignants, qui font au mieux avec les moyens qu'on leur donne, mais je pense qu'il y a des choses à mettre en place pour que nos enfants soient épanouis et curieux au travers de l'école.

Ces billets devraient te plaire

8 commentaires:

  1. Je me suis aperçue aussi l'an dernier que ma fille avait tendance à deviner le mot plutôt que déchiffrer. Je ne sais pas si c'était une solution de facilité pour elle ou si on lui a appris comme ça. Quoi qu'il en soit, quand nous lisions ensemble, je la forçais à déchiffrer, je trouve que c'est la seule bonne méthode car l'autre est source d'erreurs et d'approximation quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est une habitude à leur donner je pense. Après il semblerait que cette étape soit normal, quelque soit la méthode utilisé. Je reste tout de même septique.

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Je suis maitresse de CP, et bien qu'utilisant les alphas dans ma classe, je constate tous les ans qu'un certain nombre d'enfants a recours d'abord à la "devinette" puis au fil du temps, en se rendant compte que ce procédé n'est pas efficace, fini par essayer de déchiffrer. Donc oui je dirais que ce passage est obligé pour certains, quelle que soit la méthode :)

    RépondreSupprimer
  3. Pfiou plus j'en lis plus je m'inquiète des méthodes employées pour enseigner à nos petits loulous...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout dépend de l'enseignant en réalité ou de l'école. mais quoi qu'il arrive, l'enfant réussi heureusement

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Vous avez fait ce qu'il fallait et vous avez entièrement raison : l'Éducation Nationale ne tient pas sa promesse d'abandon de la méthode globale et nous gruge en nous faisant croire que la méthode semi-globale est un bon compromis.
    Fort heureusement, mes trois enfants ont eu une super maîtresse en grande section de maternelle qui avaient enseigné en utilisant déjà beaucoup la lecture de syllabes, en lien avec la maîtresse du CP qui n'utilisait pas du tout la méthode globale (ou semi-globale). Mes 3 enfants ont donc su litre très tôt et correctement.
    Merci à ces maîtresses de poursuivre leur enseignement avec les bonnes vieilles méthodes d'autrefois qui portent encore leurs fruits !

    Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh c'est super ca ! j'espère qu'un jour ils feront de VRAI réforme, utile et réellement pour le bien être de l'enfant !

      Supprimer