9ans et tant de changement

Il y a quelques temps, j'ai fêté l'anniversaire de Jules avec ses copains. J'étais contre tous ces lieux où fêter son anniversaire, car habitant la campagne, nous avions tout ce qu'il fallait pour amuser les enfants, sans avoir à y laisser un bras.


Et puis il y a eu ce changement d'école, loin de chez nous, m'obligeant à changer mon fusil d'épaules. Jules avait envie d'inviter des copains de sa nouvelle école ET de son ancienne école. Pour ne pénaliser personne et parce que je savais que Jules serait le plus heureux des garçons, j'ai cédé et emmené les garçons à un LaserGame.


L'équipe sur place était très sympa. Ils m'ont laissé pénétrer dans la salle d'habillement pour pouvoir les prendre en photo et même jeter un coup à l'intérieur de cette aire de jeux. Parce que concrètement, si tu ne joues pas, tu ne vois rien !! Les enfants s'équipent d'un gilet relié à une arme. Ils sont ensuite divisé en deux clans : les jaunes et les rouges. Et ensuite c'est parti pour 20 minutes de jeu.


La seule chose que j'ai pu voir, c'est un lieu haut de plafond, avec plusieurs niveaux. Il faisait sombre, et dès leur arrivée, ils ont disparus sous un épais écran de fumée.

Soudain, j'ai été prise d'un doute. Jules qui voulait tester le lasergame comme ses copains, allait il être capable de gérer le noir, l'inconnu, les bruits ?

Jules a une ouïe très sensible. Depuis petit, chaque son nouveau, qui change de son quotidien, le fait s'alerter, voir l'inquiète. Il est angoissé par la pluie et les orages. Il n'a jamais été à l'aise dans les lieux publics fermés : le monde, le bruit doivent le rendre un peu claustro. Le cinéma reste encore pour lui une épreuve.

Mais Jules a 9 ans. Il est passé par tant d'étapes, tellement de progrès qu'aujourd'hui, je me rends compte du chemin parcouru. 

20 minutes plus tard, il est sorti du jeu en nage, impatient de connaitre les résultats. Et quand je lui ai demandé s'il n'avait pas eu peur, il m'a regardé avec beaucoup d'étonnement et m'a simplement dit : "bah non pourquoi ?"

Depuis des années, nous le préservons, nous évitons certains lieux au cas où. On le perçoit d'une certaine manière, on l'imagine encore petit et pourtant non. Chaque journée qu'il passe à l'hôpital de jour, à l'école et à nos côtés l'aide à affronter notre société, à mieux s'y intégrer. 

Alors clairement, je ne l'emmènerai pas chaque année là bas car je ne suis pas fan de ce genre de lieu (les armes, toussa toussa). Mais j'ai au moins pu voir une fois de plus) qu'il avait grandit et surtout progresser. Cela peut paraitre dérisoire mais pour nous, cela nous montre qu'il devient comme n'importe quel enfant, qu'il arrive à avoir un lien avec les autres, et forcément c'est énorme.


Bon et sinon, c'est pas mal l'anniversaire là bas pour nous les parents car à part m'occuper du gâteau, des boissons et des bonbons, je n'ai rien eu à faire. Pendant les enfants faisaient leur première partie, j'ai préparé la table, et à la seconde j'ai tout débarrassé tranquillement. Nous sommes repartis de là bas, les enfants étaient crevés et moi en pleine forme !!! 


6 commentaires

  1. c'est génial si Jules a pu bien profiter et s'éclater avec ses copains

    RépondreSupprimer
  2. Le lasergame a beaucoup de succès chez les grands garçons devenus trop vieux - ce sont eux qui le disent ! - pour les structures gonflables !

    RépondreSupprimer
  3. c'est super géniale !!
    le lasergame j’aimerai bien y amener loulou
    des bisousss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ca devrait lui plaire. Les garçons aiment bien ;)

      Supprimer