Enfants,

Jules et Moa ... 9ans

01 juin Jules etmoa 8 Commentaires

9 ans que l'on se connait maintenant. 9 ans qu'il est entré dans ma vie et je n'ai pas vu le temps passer. Je ne vais pas parler de son arrivée, tumultueuse et à l'origine de ses troubles.


J'ai surtout envie de parler ce garçon, mon grand bébé comme j'aime à l'appeler, et qui pourtant n'en est plus un. Jules est mon premier enfant. Alors forcément, il a cette place, non pas de chouchou, ni de préféré mais plutôt particulière. Il a été l'enfant unique pendant ses trois premières années, celles où il est le centre du monde.
Son arrivée a bouleversé nos vies. Parce qu'il faut le reconnaitre, on ne s'attend pas à recevoir autant d'amour à l'arrivée d'un enfant. Alors c'est vrai qu'il a également essuyé les plâtres de notre éducation des fois trop rigides, trop "parfaites" de parent tout neuf. Mais il a pu avoir toute notre attention à un moment de sa vie tellement importante.

Et puis Jules, c'est Jules. Avec ses troubles. Ici ils ne sont pas qu'un handicap. Ils sont aussi une force, un trait de caractère tellement unique. Avec lui, rien n'est un problème. Il prend la vie sans sourciller (ou presque). Nous n'avons pas connu la crise des deux ans, les comédies et les changements d'humeur (ou tellement peu). Il vit sa vie, sans s'occuper de nous (bon c'est d'ailleurs le problème des fois ;)). Il en devient presque facile à vivre, même si ca n'a pas toujours été le cas. 

Nous sommes passés par des phases tellement difficiles. Avoir un enfant qui n'écoute rien, ne supporte pas le bruit et ressemble très souvent à un zébulon, pose d'énormes problèmes dès que l'on veut évoluer dans la société. Mais tout ceci est loin dernière nous. Le chemin parcouru est tellement énorme. Le langage, le comportement, tout a changé chez lui. Nous n'avions jamais imaginé de tel progrès, par peur surement d'être décu. Mais maintenant, tout est possible. Le seul trait de caractère qu'il ai gardé, c'est son contact avec les autres. Il aime les gens, parler avec eux (un peu trop d'ailleurs), comprendre ce qu'ils font et pouvoir ainsi les imiter. 

Il a su trouvé en son taxi, une personne aussi passionnée que lui pour l'automobile. C'était et c'est encore une véritable obsession. Son weekend anniversaire va d'ailleurs se terminer sur les Champs Elysées, visiter les concessionnaires automobiles. Mais quoi de plus beau qu'un enfant enthousiaste de tout !

Bientôt, Jules entrera dans l'adolescence. Son retard me permet d'espérer le garder "mon grand bébé" un peu plus longtemps mais il va surtout falloir que je m'habitue à l'idée qu'il grandisse et qu'il prenne un peu plus d'indépendance. En attendant, je profite de ce garçon, qui du haut de ses 9 ans et malgré tout ce que nous vivons, m'apporte tellement de bonheur.



Vous aimerez aussi

8 commentaires: