Enfants,

Pour lui rendre le sourire

05 mai Jules etmoa 4 Commentaires

Dans l'ensemble, les garçons s'entendent plutôt bien. Même s'ils n'ont pas les mêmes centres d'interêt, ils jouent facilement ensemble. Mes jumeaux ont cet avantage de pouvoir se retrouver sur beaucoup de point. Hélas, il y en a un que je me serais bien passé : La jalousie !!!

tsa tdah

Chaque jour, tout est prétexte à la jalousie ou la comparaison :
Mais pourquoi c'est moi qui me lave les dents en premier ?
Non mais lui il a fait plus de jeux vidéos que moi !
Et pourquoi c'est toujours moi qui t'aide ?
Oui mais lui il a pas pris sa douche ?


La liste pourrait être longue, tellement ils se comparent l'un à l'autre. Alors j'essaie chaque jour de leur expliquer qu'ils sont différents. Ils ne peuvent pas regarder ce que fait l'autre tout le temps , comparer sans cesse. Après, j'essaie au maximum d'être la plus équitable possible pour que ce genre de remarques ne vienne pas polluer notre journée. Mais des fois, les choses sont ainsi faites.

Pas toujours facile d'arriver à créer un certain équilibre. Les enfants veulent tous être le préféré de papa/maman et ont toujours cette attitude de caliméro, croire être le plus malheureux, l'incompris de la famille. Je l'ai ressenti enfant donc je sais que l'on passe par là. C'est normal. Jules et P'tit Loup sont petits. Ils n'ont pas la maturité pour appréhender certaines choses.

Pourtant, il y a une chose qui me rend réellement triste ... La solitude de Jules.

P'tit Loup est régulièrement invité à des anniversaires. Ces copains l'invitent de temps en temps chez eux et nous faisons la même chose, dès que nous le pouvons. Le mercredi après midi est souvent le moment le plus propice.
L'année dernière, Jules avaient la même sociale que son frère. Bien qu'ils soient à 50% à l'école, ses camarades le connaissaient depuis longtemps, ils faisaient partie de leur bande de pote.

Et puis Jules a changé d'école, quittant ses super copains. Les invitations aux anniversaires se sont faites plus rares. Les autres étaient déjà quasi inexistantes. Alors depuis le début de l'année, les tensions avec son frère se sont accentuées, petit à petit.

"Mais pourquoi lui il va chez ses copains ? appelle la maman de machin pour j'aille chez lui ???"

Comment lui expliquer que les codes de la société ne peuvent pas nous faire agir comme ça ? Comment lui faire comprendre, sans le blesser, que ses copains sont passés à autres choses ? Sauf que mon Jules, il s'accroche lui. Sa vie sociale s'est arrêtée dans l'école de notre village. Sa nouvelle école n'est rien pour lui, juste un lieu rempli d'enfants qui ne lui veulent que du mal (caliméro n'est jamais bien loin, j'vous disais). J'ai essayé de garder au maximum le contact, mais nos vies sont bien remplies. La semaine il y a les devoirs et les weekend sont pris par les activités, les corvées et notre propre vie sociale.

Alors aujourd'hui, après que P'tit Loup soit rentré de chez un copain et que Jules pleure en l'apprenant, j'ai appelé un de ses copains pour savoir s'il pouvait venir. Durant 3 heures, ils ont partagés des moments de jeux, de rire, de "confidences". Je les ai laissé regarder les vidéos sur Youtube, chose que je freine au maximum d'habitude. Pour éloigner P'tit Loup (copain aussi avec ce garçons, histoire de compliqué l'affaire), je l'ai laissé jouer à la Wii.

Durant 3 heures, j'ai fait sauté mes règles d'éducation, mes envies de "moins d'écrans" pour que Jules puisse retrouver son sourire. Mais j'ai senti qu'il y avait des choses plus importantes et que pour une soirée, il fallait que j'oublie mes principes. Mais je ne regrette pas. Le résultat était là : Jules avait retrouvé son sourire. Maintenant, il va falloir l'entretenir en lui proposant de nouveau des moments comme ça. Il va falloir que je case dans notre planning un créneau, juste pour lui et ses copains, pour qu'ils se retrouvent car il l'en a réellement besoin.

Vous aimerez aussi

4 commentaires:

  1. Oh c'est beau et touchant, moi hyperémotive que je suis j'en ai les larmes aux yeux.
    En tout cas bravo tu es une super maman, je n'avais pas compris que tes garçons étaient jumeaux.
    A très vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh bah non faut pas pleurer .. mais merci en tout cas.
      Mes garçons ne sont pas jumeaux mais mon grand ayant du retard, c'est tout comme ;)

      Supprimer
  2. oui c sur mais tu es une superbe maman , tu as rendu le sourire a ton fils meme pour 3h c'est sur que c'est pas facile des fois !!
    allez courage des bisousss

    RépondreSupprimer