Handicap

Son entrée en Ulis Ecole ou CLIS

Un mois maintenant que Jules est entré dans sa nouvelle école, et qu'il a intégré la classe de CLIS (bon maintenant on appelle ça une ULIS Ecole).

Je n'ai pas voulu écrire tout de suite mon billet car le changement était trop étonnant et radical que je n'y croyais pas trop.

Aujourd'hui encore, je n'arrive pas à réaliser. Je me dis que tout va basculer comme à chaque fois. Pourtant, je veux y croire !!

Car Jules semble reprendre confiance en lui.

Tout ceci peut sembler extraordinaire en aussi peu de temps, mais pourtant c'est possible. Cette maîtresse a trouvé la méthode auprès des enfants pour les aider. 

Curieusement, je pensais qu'ils allaient moins travailler, seraient plus chouchouter. Mais pas du tout ... l'exigence est là, seule la méthode est différente.

De nombreux systèmes de récompense sont mis en place : le comportement et le travail sont observés tout au long de la semaine. Le vendredi, un conseil de classe est mis en place pour "analyser" tous ensemble le déroulement de la semaine. A l'issu, la maîtresse donne une couleur de ceinture à l'enfant. Cette couleur évolue au fur et à mesure.
En plus, elle offre aux enfants des bon points selon leur réponse en cours. A l'issu, les enfants retrouvent des petits cadeaux sur leur bureau le lundi matin.
Jules a déjà eu des petites voitures (le rêve). Curieusement, il ne s'en est pas vanté. Il semblait trouvé ça normal, comme si se comporter bien était une évidence pour lui ... et pourtant, ca n'est pas toujours ça.

Au delà de ça, l'exigence scolaire est présente. Surtout, l'enfant n'est pas catalogué dans sa seule difficulté. On lui ouvre l'esprit et surtout on le met là où il reprendra confiance. Jules, depuis le début de l'année a bien évidemment travaillé la lecture et les chiffres, mais il découvre enfin toutes les richesses de l'école avec des matières comme découverte du monde, la géométrie ou encore l'anglais. Il a très rapidement intégré une classe de CE2 avec des enfants de son âge.

Car l'objectif est bien là : que les enfants puissent reprendre le circuit normal. Ils sont ainsi intégrés dans des classes dites normal, dans des matières qu'ils peuvent suivre.

Alors, lorsque je regarde ses cahiers le dimanche soir, je suis fière de Jules. Fière de voir des "excellent" ou des "très bien" sur chacun de ses exercices. Fière de savoir qu'il part avec des enfants de son âge en sortie scolaire. Fière de l'entendre dire : My Name is Jules.

Il reste encore des points noirs comme le fait qu'il ai du mal avec ses nouveaux camarades de classes, qu'avec certains enfants la tension est palpable. Mais comme il me l'a très bien, "tu sais maman ça me fait comme au début à l'hôpital de jour !". Parce que curieusement, Jules a du mal avec le handicap des autres ou du moins ne comprend pas toujours leur réaction souvent excessive, lui qui garde tout. Alors je laisse le temps faire ... mais j'en parlerai quand même à la prochaine ESS.

Ces billets devraient te plaire

8 commentaires:

  1. Oh comme je suis contente pour Jules ! Ça doit être un soulagement pour toi de voir que ça démarre bien!
    Et bravo Jules pour ces bons travails!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui on est super heureux ! Encore une fois on peut espérer :)

      Supprimer
  2. Quelles bonnes nouvelles!!! C'est vraiment génial :)
    Bravo Jules

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie de lire tes mots, quelle bonne nouvelle de savoir qu'il est enfin épanoui à l'école.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors helas il n'est pas forcément épanouis mais il progresse. Je pense qu'il va lui falloir du temps pour retrouver le plaisir d'être avec des (nouveaux) copains.
      Merci pour ton mot <3

      Supprimer
  4. oh c super geniale ca !! c trop cool pour lui et surtout pour vous
    de le savoir en confiance et bien a l'aise !!
    c genaile je suis super contente pour toi
    des bisouss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merciiii oui on est content de voir qu'il y a de l'espoir de nouveau

      Supprimer