Moa

Fatigue quand tu nous tiens

Le manque sommeil s'insinue dans notre vie dès l'arrivée de notre premier enfant. Au début, on gère plutôt bien. Notre corps est capable sur une courte période d'encaisser. Puis les jours, les semaines et les mois passent (pour certains se sont des années). La fatigue accompagne notre quotidien et l'on a l'impression de la gérer.






Pourtant, on ne gère pas !



Dans notre tête tout se bouscule. Côté éducation, on se dit qu'on est nul avec nos enfants car on n'arrive pas à mettre en pratique cette bienveillance qu'on aimerait tant mettre en place chez nous. On crie, on s'énerve et notre patience est très très limitée.

Professionnellement, notre concentration est elle aussi mise à rude épreuve. Nos collègues et nos chefs nous agacent vite, notre ambition est retombée comme un soufflet, voir on se dit qu'on est bon(ne) à rien.

Personnellement, notre corps nous fait horreur (surtout pour les mamans). Les kilos en trop, les cernes, et ce foutu manque de sommeil nous entrainent dans une spirale infernale : on ne prend plus soin de nous, on se laisse aller et forcément on se trouve de plus en plus moche.
Le couple en prend du coup pour son grade car difficile avec tant de point négatif, d'aller vers l'autre, d'être épanoui(e) et de vivre ensemble comme au premier jour. Les seuls paroles qui sortent concernent l'intendance et finissent souvent par des engueulades pour des trucs complètement débiles.

Et puis on regarde les autres, dans la vraie vie ou via les réseaux, et l'on se dit mais comment font ils ??? ils donnent l'impression d'être heureux, épanouis et que tout roule chez eux.

Une fois de plus, notre estime de soi en prend un sérieux coup.


Mais ne l'oublions pas, nous les regardons par le trou de la serrure ou par ce qu'ils veulent bien nous montrer. Mais la réalité est souvent tout autre. Le plus important dans tout ça, c'est de pouvoir trouver un équilibre. Celui entre nos obligations et nos envies.

Alors vous l'aurez compris, je suis passée par là. Malgré des enfants plutôt sympas côté sommeil, je me mettais une pression folle pour atteindre une perfection. Et plus je me mettais la pression, moins je dormais et plus la procrastination devenait mon maître mot.

Et puis il y a un an, j'ai suivi l'atelier de Diane de chez Zen & Organisée : Mon temps et moi. J'espérai y trouver la solution miracle pour m'aider à tout faire rentrer dans mon agenda, et ainsi devenir WonderWoman. En réalité, j'ai "seulement" pris conscience de ce qu'était mes priorités, de ce que je voulais faire de ma vie.
Depuis, comme dirait Chérichou je suis devenue Zen (mais toujours pas organisée :p). Je suis heureuse de ma vie car j'ai retiré toute cette pression que je portais et que je m'astreignais.

J'ai lâché prise sur de nombreuses choses, sauf celui de bien dormir (sauf cas exceptionnel). Le sommeil est devenu pour moi une priorité. La nuit a été difficile ? et bien je ferai une sieste au lieu de plier le linge.... beaucoup plus sympa en plus. J'écris ce billet au lieu de passer l'aspirateur parce que j'en ai envie et non par obligation. Quand ma maison sera vraiment sale, je ferai le contraire ;)

Et la prochaine fois, je vous parlerai comment je suis redevenue une femme/copine ;)


Ces billets devraient te plaire

12 commentaires:

  1. je pense que beaucoup, comme moi, se reconnaîtront. J'ai effectivement relâché la pression côté ménage et rangement mais le problème c'est que je me couche tard, c'est un vrai dilemme car tous les soirs je me dis allez va te coucher, ça sera mieux pour demain ... et puis non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui je connais bien ça aussi ... trainer devant la télé ou sur les réseaux sociaux mais sans rien faire de concret. Mais après il est bon aussi de flaner

      Supprimer
  2. La fatigue, le manque de sommeil... forcément aucune maman ne peut tout gérer... nous avons nos moments de faiblesse et en effet, il faut savoir relâcher la pression que l'on se met et de vouloir tout vouloir gérer de suite !
    Merci pour ce billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est plus fort que nous, on veut tout gérer !!! ;)

      Supprimer
  3. Olalala mais je me reconnais tellement, mais tellement!! 12h39 encore en pyjama, tête dans le brouillard. La toute petite est à la sieste, plus grande calme devant un dessin animé. Je pourrais en profiter pour faire quelques tâches ménagères mais je suis tellement... Crevée... J'ai l'impression que c'est long... j'espère que ça va vite aller mieux! Merci pour ton article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui ...il faut savoir accepter aussi ces moments de faiblesse pour ensuite pouvoir redémarrer ...mais doucement hein ;)

      Supprimer
  4. Toute maman se reconnaîtra sur cet article...
    Simplement merci!

    RépondreSupprimer
  5. Que je comprends! En tant que maman on cherche la perfection, je crois qu'on a un poids énorme sur les épaules que l'on ressent sans doute par la société, etc. Au final, j'essaie aussi de lâcher prise, ce n'est pas toujours facile de rester dans la bienveillance. Le soir je n'arrive pas à aller me coucher tôt, nos soirées en amoureux seraient bien trop courtes sinon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui il faut pouvoir se garder des moments à deux ... tellement plus sympa que le ménage, le rangement ou autres.
      Il faut trouver un équilibre, SON équilibre. Bon courage

      Supprimer
  6. le manque de sommeil est toujours affreux !!
    mais je pense que aussi il faut essayer de garder des instants a toi ou avec ton homme histoire quand meme de deconpresser aussi un peu
    des bisouss

    RépondreSupprimer