Handicap

Un avenir encore incertain

Jeudi avait lieu la dernière réunion de l'équipe de suivi de scolarisation (ESS) de Jules ... La dernière de l'année avant d'avoir une réponse quand a l'avenir Jules l'année prochaine.

Ces réunions regroupent tous les professionnels qui l'entourent. Les constatations des uns se retrouvent très souvent chez les autres et permettent de voir ce qui le caractérisent réellement.








Le constat est sans appel : Jules ne suit plus du tout.

En lecture, il connait ses sons, peut en assembler deux mais à trois, il est largué. Ce qui le bloque ? il manque de confiance en lui, trouve cela trop dur, et n'a pas encore trouvé l'intérêt de la lecture. Tant qu'il n'aura pas cette envie, on ne pourra rien obtenir de lui.
Il faut dire que sa mémoire de travail étant très limité, il ne peut s'en servir pour progresser. Il peut voir, lire un mot sur la première ligne, et ne plus s'en souvenir à la deuxième.

Côté mathématique, malgré une logique implacable, le résultat est très difficile. Il semble mieux savoir soustraire qu'additionner ! allez savoir :/
Il ne se repère toujours pas dans le temps : une heure, une journée, une semaine, ca ne veut rien dire pour lui.

Son manque d'attention est encore bien présent et surtout, dès qu'il rencontre une difficulté, il met en place encore beaucoup d'échappatoire : Jules le roi des digressions ! Curieusement, il ne refuse jamais de travail, tant qu'on change souvent d'exercice.

Le langage c'est bien mis en place. Il a une très bonne compréhension (histoire, question, ... ) et devient très pertinent dans ses questions.

La maîtresse et l'AVSi ont mis énormément de choses en place pour aider Jules. Il travail en parallèle de ses camarades, sur des supports spécialement confectionné pour lui. La méthode semble être plus appropriée mais les résultats ne sont pas encore là.

A côté de ça, tout le monde a constaté que Jules s'isolait de plus en plus dans son monde. Ses moments d'absences qui avaient disparus, reviennent de plus en plus. Dans la cours de récréation, il a tendance à se replier sur lui même, et s'éloigne de ses camarades. Jules n'a toujours pas digéré son redoublement. Il a été séparé de ses copains mais n'arrive pas à s'en détacher. Résultat, ses copains sont ceux du CE1 et pas ceux du CP ... le problème c'est qu'ils n'ont plus les même récréations et donc se voient peu.

l'hôpital de jour, il est perçu comme un enfant sympathique, aimé de tous les autres enfants et qui gère très bien la frustration. 

Le bilan

On sent bien à travers toutes ces remarques que Jules est mal dans ses baskets : que ce soit au niveau des apprentissages, comme des copains. Je pense que du haut de ses presque 8 ans, il prend conscience de son handicap, de sa différence et il en souffre.

La demande de CLIS a été accepté, reste plus qu'à attendre une place ... le plus dur je crois. Nous ne saurons la réponse qu'en juin. En attendant, nous n'allons pas parlé de ça à Jules, pour ne pas le déstabiliser plus qu'il ne l'est. Nous essayons même qu'il soit dans la même classe que les enfants fréquentant l'hôpital de jour, comme lui. Il pourrait ainsi avoir un repère et ne pas se sentir seul. Car Jules aime les repères : il s'attache facilement aux autres (et réciproquement) mais du coup, il a besoin de garder auprès de lui les gens qu'il aime.

L'attente va être longue pour nous et nous n'avons aucun pouvoir sur cette décision. Nous sommes passifs et ça, j'ai beaucoup de mal. Mais je vais prendre mon mal en patience, pas le choix. Ce qui est sur, c'est que depuis plusieurs semaines, je ne fais plus de devoirs à Jules. Nous travaillons avec des jeux de société axés sur les apprentissages, mais ça ne dure jamais longtemps .. 10/15 minutes, pas plus. Sa fatigabilité, dont il parle avec l'orthophoniste et l'école, est évidente le soir. Je sens qu'il veut qu'on lui fiche la paix ... alors je cède, car je sais que la journée, on lui en demande déjà beaucoup.

Et Moa ?

Comme à chaque fin d'année scolaire, je m'inquiète. Je m'interroge sur l'avenir de Jules. Je suis convaincue que cet enfant a énormément de capacité mais pour l'instant, nous n'avons pas son mode d'emploi, nous ne savons pas comment le faire fonctionner, le faire avancer. Et pourtant, il est curieux, inventif, joueur et tellement attachant. Il a des talents insoupçonnés, qu'il va falloir débloquer, mais pour le moment, personne ne trouve comment.


Ces billets devraient te plaire

11 commentaires:

  1. Il aura le déclic surtout si il est si bien suivi comme aujourd'hui !! Courage pour la suite <3

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je connais ça avec ma belle fille de 7 ans. Par contre le redoublement ne l'a pas gênée. Elle s'entend un peu mieux avec les plus jeunes. Mais on se sent démuni, comme vous le notez, sans le mode d'emploi. J'espère que Jules aura une place en Clis et que ça lui permettra de se sentir à l'aise avec les autres enfants. Bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce partage. C'est bien quand ca se passe bien, on a au moins un soucis en moins, même s'il en reste d'autre helas

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. c'est pas facile mais dans ton écrit oui comme toi je pense que jules a un potentiel il faut juste trouver lequel et je souhaite que vous ayez une place en CLIS
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  5. J'espère que vous trouverez la structure/l'enseignement qui lui conviendra et lui permettra d'avancer au max.
    Je crois les doigts pour la place en CLIS.

    RépondreSupprimer