Enfants

Je t'aime moi non plus

J'en ai souvent parlé ici je crois. Les voir se chamailler me provoque toujours un déchirement .... après m'être énervée bien sure ;)
J'ai cette crainte que mes enfants ne vivent pas la complicité que j'ai pu avoir et que j'ai encore avec mes frères et soeurs. Alors je sais que moi aussi je me suis prise la tête avec eux, que tout n'a pas été rose. Mais je vois aussi autour de moi, des enfants qui n'ont pas de liens entre eux.

Je n'en ai pas envie. Alors quotidiennement, j'essaie toujours de leur expliquer, de leur montrer qu'il est important de s'entraider, de jouer ensemble, de rire ensemble.




Mais c'est sans compter le caractère de mes deux loulous. D'un côté, j'ai un Jules qui adore taquiner son frère ou tout autre enfant d'ailleurs (petit c'était son cousin).

Tiens, c'est drôle, dès que je prends ton jouet, tu cries, tu pleures, tu rales ?! (rayer la mention inutile, plusieurs choix possibles).

De l'autre côté, J'ai P'tit Loup qui en ce moment me fait penser à Balasko dans Les Bronzés font du ski .... Oui mais la neige elle est trop mooooolle ! Tu prends la même intonation et tu changes juste la phrase et tu as P'tit Loup.

Et pourtant, il y a des moments magiques, comme des parenthèses.

Ce weekend a été propice à ces instants ; et pourtant rien ne laissait penser qu'ils vivraient ça.

Le moment le plus fort a été pendant notre promenade dans les bois. J'ai voulu voir, telle une aventurière avec ses 3 enfants comment la forêt avait été ravagées.
MiniMOa en écharpe, nous voilà parti braver les ornières, la boue, et les flaques d'eau.
Les garçons s'en sont donnés à coeur joie avec leur botte, jusqu'au moment où P'tit Loup est resté coincé et est tombé pile dans la boue.
Impossible pour moi d'aller le récupérer (je n'avais pas de botte moi) et avec MiniMoa en écharpe, je ne voulais pas prendre de risque. Mon petit bonhomme a tout de même réussi à se relever tout seul mais il était incapable de dégager son pied. La seule solution était que Jules ailles le délivrer.

J'ai alors assisté à une scène des plus touchantes entre tous les deux : Jules aidant son frère, le rassurant, lui expliquant où mettre ses pieds. P'tit Loup s'agrippant à lui, l'écoutant avec beaucoup d'espoir, comme si c'était nous.
Je n'ai pas filmé la scène car je trouvais ça déplacé mais mon coeur était rempli de bonheur de les voir tous les deux, du haut de leur 8 et 4 ans, se débrouiller sans mon aide. L'union a fait la force, leur force.


Bon quelques mètres plus loin, Jules s'est moqué de son frère, tandis que moi je pouffais de rire. Mais cette scène je ne l'oublierai pas, tout comme d'autres qui me montrent que chaque jour, le lien est un peu plus fort entre ces deux là <3


Ceci est ma participation aux Mardis Tout Doux de Maman@Home :)

Ces billets devraient te plaire

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire