Handicap

Différent même pour les vacances

Même si tel est le cas auprès de l'administration, je n'emploie jamais le terme Handicapé ou handicap pour Jules. Ce mot ne me fait pas peur, mais il n'est pas assez représentatif pour moi.

Jules est un enfant différent.

Et cette différence le contraint à l'être même pendant les vacances.





Afin de limiter la charge des enfants tels que Jules, la solution souvent adoptée est de limiter leur temps de présence à l'école. Les apprentissages scolaires sont trop importants et la concentration doit être totale.
Bon, il ne faut pas se voiler la face, c'est aussi un moyen pour l'école de ne pas avoir à gérer les enfants différents.

Toujours est il que dans une semaine normale, Jules va à l'école 5 demi-journées, à l'hôpital de jour 4 après-midi, et il a 2 séances d'orthophoniste pendant les heures scolaires.
Son emploi du temps est du coup plus léger en présence scolaire, mais tout aussi chargé d'un point de vue travail.

A cela, ajoutez le fait que la moitié des vacances, Jules continue ses prises en charge hôpital de jour et orthophoniste. La semaine dernière, il n'était en vacances qu'à mi temps. Juillet dernier a lui aussi été bien occupé.

Alors on peut se poser la question, où est l’allègement ?

On pourrait dire stop et arrêter tout pendant les vacances. Mais l'objectif est tout de même qu'il progresse, et toutes ces prises en charge sont utiles.
Alors on continue.

Pour Jules, c'est souvent difficile quand il y a ses cousin/cousine. Devoir les laisser alors qu'ils sont en plein amusement, ne le motive pas du tout !!

Aujourd'hui, Jules est officiellement en vacances.

Pas de rendez-vous, pas de médicaments, rien ... Jules est lui.
Dans ces moments-là, je limite au maximum les activités nécessitant trop d'attention, lui demandant trop d'effort. On se laisse vivre, et apprécier les moments simples de la vie. 

Ces billets devraient te plaire

2 commentaires: