Retour à la réalité ...

Elles étaient bien ces vacances.
Le moment idéal où l'on peut tout oublier et surtout
oublier la différence de Jules.
Certes au quotidien, on le vit aussi mais avec du recul, moins de stéréotype.
C'est d'ailleurs ce qui nous permet d'avancer.


Hier c'était la reprise.
Reprise du travail, mais surtout reprise de l'école pour Jules.
J'ai répondu à la proposition de la maîtresse voulant maintenir Jules au CP.
J'ai refusé. Je lui ai expliqué (par écrit) qu'on voulait se laisser du temps.
Que cette décision était importante et qu'on ne pouvait pas la prendre aussi facilement.

Forcément, à la sortie de l'école, j'ai été interpellée.
Pour elle, Jules part à l'échec s'il passe.
Sa motivation (très faible en ce moment) va s'écrouler encore en plus,
et on risque de le perdre dans les méandres du système.
Et puis, impossible selon elle de repousser la décision à début juin,
car fin mail, ils doivent rendre leur dossier !

J'avoue que je ne sais plus quoi penser.

Il y a des moments où j'aurais envie de claquer la porte à tout ça,
emmener ma famille loin de cette société si rigide,
qui ne laisse pas la place aux enfants différents.

Si je pouvais, je lui trouverai une école qui saurait le comprendre,
lui enseigner selon ses envies, ses besoins du moment.
Il n'est pas dans la lecture certes,
mais il est demandeur pour apprendre l'anglais, il aime la technologie,
tout ce qui touche à la mécanique.
Pourquoi ne pas les lui enseigner ?

Qu'est ce qui importe qu'il apprenne à lire dans un an ou deux ?

Il existe des écoles dont l'enseignement est différent :
Ecole Montessori, Ecole Freinet, ....

Mais sont elles vraiment adaptées pour des enfants comme Jules ?
Et puis il faut pas se leurrer, aucune ne se trouve près de chez nous.

Je suis du coup en train de demander si un aide à la maison
ne serait pas utile.
Un enseignant bienveillant ? un professionnel à l'écoute ?
qui pourrait aider Jules dans sa scolarité.

Pour ma part, j'en suis incapable.
Je suis sa faible mère et il le sait !
Il en joue avec moi et sait comment me faire plier.
Que voulez vous, on ne se refera pas.

Nous sommes Mardi et nous voilà de retour dans la dure réalité.
Jules, du haut de ses 7 ans, porte déjà un lourd fardeau.
Nous essayons de l'aider à le porter,
mais j'avoue que ça n'est pas toujours facile.

19 commentaires

  1. Arf. Je ne sais pas ce qu'à ton fils exactement. Mais mon petit frère était différent. Ma mère a longuement hésité à le faire passer en CE1 ou non, justement c'était la même situation que toi.. Elle a finit par accepté qu'il reste en CP, après de longues semaines à réfléchir.
    Aujourd'hui mon petit frère à 12 ans, il est seulement une classe en dessous de ce qu'il devrait être s'il n'aurai pas redoublé son CP, mais sache que sa différence c'est bien estompé avec les années, et qu'il est un des premiers de sa classe aujourd'hui.

    Comme quoi parfois c'est difficile d'accepter une telle décision, mais qu'au final il y a eu tous son bénéfice.

    Je ne te dis pas d'accepter la proposition de la maîtresse, loin de là, c'est à vous parents de prendre cette décision. Il faut poser les pour, les contre.. En tout cas je vous soutiens de tout cœur, je sais comme ma Maman s'est beaucoup battu pour mon petit frère, donc je comprends ce que tu vis, même si malgré tout, c'est qu'un bonheur pure !!

    Allé des bisous, et n'oublie pas que peu importe la décision que vous prendrez, se sera la bonne !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce message. Jules est atteint de troubles envahissant du développement (troubles autistiques).
      Cette décision de toute façon on devra l'assumer ;)

      Supprimer
  2. oh c'est tirste et oui comme tu dis notre societé est trop rigide et c'est dommage parfois
    pleins de bisous

    RépondreSupprimer
  3. Petit bonhomme pfff quelle société rigide et carré, dommage qu'on ne laisse pas plus de place à ses enfants " différents " peut être mais qui apprennent à leur rythme et un enseignement à domicile ? ce serait peut être une bonne solution ?! Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais en effet me renseigner pour des cours particuliers mais il faut trouver LA bonne personne .. pas gagné cette histoire ;)

      Supprimer
  4. Oui pas facile dans ce pays qui pourtant fait des progrès dans l'accompagnement du handicap ... Je ne peux pas t'aider malheureusement mais n'existe-t-il pas des associations ayant des programmes à faire à la maison avec un professionnel? Quand j'étais étudiante en Psycho, j'avais rencontré une psychologue qui faisait ça (c'est loin dans mes souvenirs). Je crois que c'était surtout pour la vie quotidienne mais peut-être que ça a évolué maintenant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai en effet pensé à cette option ... bon j'habite la campagne donc moins de personne au m² mais on sait jamais ! Merci

      Supprimer
  5. On a le même questionnement concernant Gabriel Clairement il n'a acquis aucune des bases du CP Il ne sait pas lire, il n'en voit pas l'intérêt, il sait compter "par coeur" Pour le reste... En revanche, à la maison, avec sa psychologue, il réussit nettement mieux les évaluatations. De là à dire que l'école ne lui convient pas...
    L'école attend le dernier moment pour prendre une décision Même si pour l'instant ils sont plutôt partisans de le faire passer pour ne pas provoquer d'angoisses supplémentaires
    Bref, pas simple de prendre des décisions encore et encore
    Bon courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en effet ... on choisit des voix dans l'incertitude, espérant juste que nos enfants ne souffrent pas et surtout ne gâchent pas leur talent !

      Supprimer
  6. Je ressens dans ton billet beaucoup de désespoir et je peux le comprendre. Ce n'est franchement pas évident d'affronter des situations où les choses ne sont pas comme elles devraient être. C'est tellement dommage que des enfants comme Jules ne soient pas davantage considérés; Je ne sais que te dire car je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de votre situation mais je vous souhaite, à toi, ton mari, votre petit Jules, plein de courage ! Car il faut aller de l'avant face à ces rocs de la société qui font qu'ils freinent des situations plus que de les faire avancer... Jules le prendrait vraiment très mal s'il redoublait ? Peut-être qu'une deuxième année à revoir certaines choses l'aiderait aussi à avoir davantage de confiance en lui ? Des bises et des hugs <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton message de réconfort <3 ... la décision n'est pas prise et on se tate encore. Jules a tellement de mal à se confier à nous :(

      Supprimer
  7. Petite piste: si tu cherches un pro pour accompagner ton fils au niveau scolaire tout en faisant attention à sa différence, tu peux mettre une annonce dans les écoles d'éducateurs. Ainsi, le soutien scolaire sera plus adapté à Jules.. Quand j'étais en école d'éduc spé, j'ai pu ainsi accompagner plusieurs enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'y ai pensé aussi ... j'ai décidé de tout tenté de toute façon ! je ne perds que du temps et ca n'est rien !

      Supprimer
  8. j'ai un cousin qui n'a jamais été diag, mais qui fait vraiment penser a un AHN. Il a redoublé son CP, par la suite il a fait une scolarité ordinaire et une école d'ingénieur. (ma tante a du se battre pour pas qu'il aille dans le spécialisé. )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, tout est possible. Il faut "juste" se battre.

      Supprimer
  9. J'irai pas dire qu'il faut "juste" se battre, faut croire en eux.

    RépondreSupprimer