Enfants,

Une pause dans les devoirs

30 janvier Jules etmoa 12 Commentaires

Plus l'année passe et plus les devoirs avec Jules deviennent compliqué.
J'avais déjà parlé juste là de l'apprentissage de lecture.

Depuis janvier, j'ai bien compris que le niveau de la classe grimpait,
et que mon Jules stagnait bas ... très bas.


Il confond encore les syllabes et les mots.
Il n'arrive pas à lire certaines lettres et
forcément le son des lettres n'est pas encore acquis.
Je ne vous parlerai même pas d'association de son tel que le B + A fait BA.

Jusqu'alors, je me refusais de zapper les devoirs le soir.
C'était dur, long mais je ne voulais pas rentrer dans une spirale.
Si on zappait un soir par cause de fatigue, d'énervement ou autre,
j'aurais eu le droit à ce même discours tous les soirs.

J'ai pourtant essayé plusieurs méthodes pour rendre ce moment moins pénible.
On a utilisé un ordinateur, où il pouvait recopier les mots.

J'ai même arrêté de le faire lire.
Je le faisais à sa place.
Même ça, c'était trop dur. Suivre mon doigt était un vrai supplice pour lui.

Suite à une discussion avec la maîtresse, un bilan a pu être fait.
Jules n'est pas entré dans la lecture.
Comme pour beaucoup de choses,
il progresse mais difficilement.
Le passage en CE1 ne sera pas envisageable,
tant son retard est trop important.

Nous avons alors parlé de revenir sur les bases,
et de retravailler les éléments non acquis.
Elle compte mettre en place des outils avec l'AVS pour aider au mieux Jules.

C'est ainsi qu'elle m'a parlée d'une application,
dont elle s'est inspirée pour sensibiliser les enfants à la lecture en grande section.

SEVEN ACADEMY
et le plaisir de lire

Le principe

"Découvrir les joies d'apprendre à lire dès 3 ans. À travers 18 exercices, les enfants mémorisent des mots, reconnaissent le son des lettres, apprennent à identifier les voyelles, collectionnent les sons, découpent leurs premiers mots et abordent la fusion syllabique vers le B+A=BA."


Depuis, j'ai arrêté de faire les devoirs le soir.
Je demande juste à Jules de se mettre sur la tablette,
et de travailler sur les mots.

A ma grande surprise, il y va avec plaisir.
Il reste des fois pendant presque 1 heure,
sans rechigner, sans plainte et avec beaucoup de concentration.
Je n'ai jamais eu ça quand il s'agissait de lire.

Et depuis que je leur ai installé une table de travail dans le salon,
il a pris l'initiative de prendre une feuille de papier, et d'écrire les mots qu'il apprend.


C'est encore tout neuf. Je ne vais donc pas crier victoire.
Mais depuis, Jules est de nouveau demandeur quand il s'agit de lire des mots du quotidien.
Même l’hôpital de jour joue le jeu, et lui propose d'écrire des mots.

Dans une semaine je rencontre la maîtresse.
Je pourrai ainsi lui demander si elle a remarqué des changements.
Au pire, elle n'aura rien constaté,
prouvant ainsi que les devoirs n'étaient pas assez productif.
Au mieux, Jules est remobilisé, voir il y a des progrès !

Vous aimerez aussi

12 commentaires:

  1. Je travaillais avec un petit garçon au CP... qui n'aimait pas l'école, mais pas du tout et qui n'arrivait pas à se mettre en position d'apprenant.
    Un petit garçon mignon et loin d'être bête, mais lui il aimait faire des dessins, bricoler des choses... La lecture ça ne l'intéressait pas, et je soupçonne la maîtresse de l'avoir rabaissé, peut-être sans le vouloir... car il a perdu en cette année de CP toute sa confiance en lui... il m'a même dit un jour "de toute façon moi je saurais jamais lire, je suis nul... dans ma classe y'a un garçon qui parle même pas comme nous, et ben il sait déjà lire alors qu'il est arrivé y'a pas longtemps, tu vois que je suis nul moi!"... je ne sais pas si un enfant de 6 ans sort cette réflexion de lui-même..
    Et puis, à la demande des parents, j'ai assisté à une équipe pédagogique, avec l'enseignante, la directrice et le psy scolaire... je lui aurai bien fait bouffer ses livres à lui!!
    Et comme avec moi, petit à petit, pas à pas, quelques mots entrait, les syllabes commençaient à trouver du sens... on m'a bien fait comprendre que moi je n'étais pas une professionnelle alors j'avais pas mon mot à dire, que cet enfant devait être placé en IMP et c'est tout.. on m'a presque accusée de menteuse, car à l'école la maîtresse ne voyait pas d'évolution... :( Normal, le petit bonhomme m'a clairement dit que comme il avait peur de se tromper il préférait dire n'importe quoi pour pas que la maîtresse le gronde... Elle m'a même écrit un mot dans le carnet suite à cette réunion pour me dire que ce n'était pas à moi de décider s'il faisait ses devoirs ou pas! Car j'avais décidé d'arrêter car de toute façon il avait pris trop de retard, donc les devoirs n'avaient plus aucun sens pour lui...
    J'étais vraiment triste pour cette famille... Une équipe enseignante bornée... qui a choisi le passage en CE1 car ça ne servait à rien de le maintenir en CP puisqu'il ne voulait pas apprendre... :/

    Désolée pour le pavé, mais tout ça pour dire qu'effectivement quand les devoirs traditionnels sont trop compliqués et source de conflit et n'amène pas à progresser, autant passer par d'autres biais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime les pavés, j'aime les échanges.
      En effet, quelle tristesse pour cet enfant. Jules est un peu dans ce cas pour le manque de confiance en lui. Heureusement, la maîtresse a compris qu'il avait besoin d'apprendre autrement. Je le sens d'ailleurs plus serein avec l'apprentissage.
      Qu'est devenu ce petit garçon ?

      Supprimer
  2. Je suis contente que tu ai trouvé comment aider ton loulou, tu as changé de methode et ca semble le remobiliser, lui refaire prendre gout a lire, la motivation c'est super important pour apprendre. Tant pi pour les devoirs, il progresse il s'entraine ca portera forcement ses fruits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ... j'espère maintenant que ça va durer et porter ses fruits.
      J'ai vu tous tes commentaires sur le blog, j'y répondrai très vite ... Merci de me lire et de participer !! J'aime !

      Supprimer
  3. Bonjour,

    J'ai découvert votre blog il y a quelques jours en cherchant des informations, des témoignages. J'ai un petit garçon pour qui un diagnostic de dysharmonie évolutive nous a été donné il y a peu de temps. Je vous comprends ! Les devoirs sont vraiment quelque chose de compliqué. On sait que c'est important mais ça paraît parfois interminable et comme une torture pour eux. Et plus ça s'éternise, plus leur esprit veut être ailleurs.

    Mon fils a la chance d'avoir intégré suffisamment de connaissances et d'automatismes pour être en CE1 cette année. Malgré cela, il y a des fois ou je me sens démunie. Le simple fait de devoir lire lui donne l'impression qu'il ne peut pas y arriver et ce qu'il sait s'enfuit par la porte de derrière. Il se retrouve alors à confondre des lettres ou ne plus reconnaître des syllabes qui ne lui posent aucun problème quand il n'y pense pas.

    Je pense que vous avez eu une bonne idée en donnant à votre fils des outils qu'il peut utiliser pour progresser comme il le sent.
    Courage ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. En effet, ce qui peut paraitre simple pour d'autre, est difficile pour eux. je reconnais tout a fait Jules dans ce que vous dites. La peur de l'échec aussi est dur pour eux.
      N'hésitez pas à partager avec moi votre expérience. Je ne rencontre que très rarement des enfants avec le même diagnostique que Jules. Même s'il reste différent, il se ressemble un peu.
      Bon courage à vous aussi. a bientôt Caroline

      Supprimer
  4. Coucou !
    SUper si il va avec plaisir !
    Je prend note de l'appli je vais la télécharger dès que mon fils lâche sa tablette mdr :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol ahah les tablettes ! je dois me battre pour qu'il n'aille pas tester un autre jeu ;)

      Supprimer
  5. Merci de nous avoir fait decouvrir cette applis, mon fils passe des heures dessus, il adore (et moi aussi!).
    Nous en sommes toujours au même point, pas de diagnostique précis.La prochaine réunion c'est lundi, on va encore me parler de son orientation (l'école veut le mettre en CLIS), c'est compliqué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie si ca lui plait ! je trouve en effet la méthode plutôt ludique et pour nous, ça continue le travail de la maîtresse.
      Ici aussi on parle de CLIS ... mais c'est la référente scolaire.
      J'avoue me dire que c'est peut etre la solution... tenez moi au courant surtout

      Supprimer
    2. Bonjour, ça y est la réunion est passée et contrairement à ce que je pensais, ça c'est très bien passé !
      On ne me parle plus de CLIS car il à les capacités pour apprendre donc il fera un CP classic (aménagé). Nous allons essayer de mettre les suivis le plus possible l'après midi, de manière à ce qu'il soit en classe le matin et un peu moins l'après midi. Prochaine réunion le 23 juin avec la maitresse de CP (plus tout les autres), pour voir comment on aménage ce qu'ils vont lui demander à l'école, comment pourra t'il décompresser (coin bibliothèque ...). L'idée est géniale (sur le papier) j'espère que la réalité s'en rapprochera.
      Pour nous l'enseignante référente insiste toujours sur le fait que tout peut être aménagé dans des classe normales.
      Nous pourrions nous mettre en relation si vous le souhaitez pour partager nos informations ;-)
      Bon courage et à bientôt

      Supprimer
    3. Super ! c'est une bonne nouvelle ! Je suis comme toi (oui je te tutoie zou), je suis toujours méfiante entre ce qui est dit et ce qui ce fait.
      Voici mon mail julesetmoa [at] gmail.com N'hésites pas à m'écrire ou via mon profil FB.
      Bises

      Supprimer