Handicap

Réunion de l'équipe éducative ... enfin !

10 juin Jules etmoa 8 Commentaires

Vendredi avait lieu la dernière réunion de l'équipe éducative de l'année scolaire.
Et pour la première fois, je peux dire qu'elle a été positive !


Tout le monde était présent :
Instit, AVS, orthophoniste, CMP et psychologue scolaire.
Chacun leur tour, ils ont donné leur avis, mais ils ont aussi et surtout échangés !

Jules progresse encore et toujours ... et ça fait plaisir !
J'ai pu voir son cahier de CP qu'ils viennent juste de commencer.
(Car "hélas", le niveau de la classe est élevé, et le programme déjà fini !)

Quel bonheur de voir l'écriture de mon loulou, bien entre les lignes.
Il y a quelques mois, les lettres débordaient, les boucles n'étaient pas toujours belles.
Là, on pouvait lire clairement, on comprenait sans aucune hésitation.

En revanche, un nouveau facteur est apparu : la fatigabilité de Jules.
Ils étaient unanimes pour dire qu'il se fatiguait vite :
problème d'attention mais aussi d’hypoglycémie ont été soulevés.

Après avoir étudié (et jugé) le petit déj qu'il prenait,
il a été décidé qu'il aurait le droit à une collation à 10h30.
Il est vrai qu'il montre très souvent des signes de faim
(mais comme beaucoup d'enfants d'ailleurs).
Je ne sais pas encore ce que je vais glisser dans son cartable :
compote, gâteau vont surement faire partie de sa lunchbox !
Cette décision, c'est grâce au psychologue scolaire qui
cette fois ci, a su être plus autoritaire face à la maîtresse.

Quand elle a demandé de décaler les heures d'orthophoniste,
il est de nouveau intervenu pour lui expliquer (et la faire taire)
l'inutilité de cette demande.

Mais ce qui m'a fait réellement plaisir,
c'est d'écouter les questions, les doutes
que pour la première fois, la maîtresse a formulé.
Enfin, elle semble avoir compris que ses inquiétudes face au comportement de Jules,
ne remettent pas en cause ses compétences professionnelles. Loin de là.
On a pu constater que chacun, à son niveau d'exigence,
rencontre exactement les mêmes difficultés face à ce petit bonhomme.

Nous avons annoncé également notre choix :
intégrer Jules à temps partiel en hôpital de jour.

L'orthophoniste a été déçue,
mais son travail en individuellement ne lui montre qu'une facette de Jules.
La maîtresse a montré un certain étonnement également.
Je ne saurais pourquoi elle a eu cette réaction,
mais en tout cas, cette nouvelle l'interpelle.

Nous finissons l'année avec des notes positives,
comme à chaque fois d'ailleurs.
Jules progresse, évolue.

Il a souvent été rappelé qu'à l'heure actuelle,
il n'est pas en CP.
Apprendre à lire, à écrire ....ce sera en CP !
Oui mais que faire quand à l'école,
ses enseignements ont commencés ?
La classe a un bon niveau mais et les autres ?

Car cela vaut pour tous les enfants !
L'école les pousse quand ils en ont les capacités.
Oui mais les autres ? ceux qui ont des difficultés?
Et bien ils doivent suivre et puis c'est tout !
Pas toujours facile dans ces conditions d'avoir une bonne opinion de soi ?

L'année prochaine, je vais devoir suivre de plus prêt l'évolution scolaire de Jules.
Les devoirs vont faire leur apparition.
Je m'inquiète déjà.
Comment Jules va vivre tout ça ?
Mais je sais déjà que ma priorité sera qu'il arrive à faire
ce qu'un enfant de son âge doit faire.
Ni plus. Ni moins (enfin pas trop ;))

Et vous? inquiet ou pas pour la rentrée?

Mots Clés : rentrée des classes, CP, réunion équipe éducative, julesetmoa, TED, dysharmonie évolutive, troubles autistiques, fatigabilité, collation du matin,

Vous aimerez aussi

8 commentaires:

  1. c'est vrai que c'est pas normal de commencer le programme en avance! en plus ca sert à rien, parce que l'école se termine dans 15 jours et que les enfants auront oublié!
    la maitresse parait très "bete" sur le coup du gouter! à L'école de ma fille, chaque parent apporte à tour de role un petit encas à partager à 10h!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sympa comme principe ! Beaucoup d'enfants ont des coups de barre à cette heure.

      Supprimer
  2. le travail en partenariat est parfois long et difficile. les professionnels qui se rencontrent n'ont pas la même formation et parfois pas la même approche théorique. mais ton expérience prouve que ça marche. en fin d'année, les professionnels qui entourent Jules ont su trouver une manière de travailler ensemble. c'est très positif tout ça...
    je trouve qu'ils se sont souvent retrouvés en réunions d'équipe au cours de l'année.
    c'est comme ça pour tout le monde ou ils se sont particulièrement mobilisés?
    ou tu les as incité fortement? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien incité (ou juste pour la dernière ;)).
      Cette année, nous nous serons vu 3 fois en tout.

      Supprimer
  3. cool pour ces bonnes nouvelles
    mais commencer la programme pas top elle pourrait faire du soutien aidé les enfants en difficulté leur refaire des exercies sous forme de jeu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poussez les enfants semble être plus important. Après, ils sont peut être très peu en difficulté.

      Supprimer
  4. Une bise à vous ! je suis sûre que vous avez fait le bon choix pour l'an prochain avec l'hôpital de jour .

    RépondreSupprimer