Handicap

Le combat des AVSi

22 mai Jules etmoa 3 Commentaires

Depuis septembre 2012,
Jules a la chance de bénéficier d'une AVSi.

12 heures par semaine, cette personne l'accompagne.
Face à ses exercices, aux consignes que la maîtresse lui donne,
Jules n'est plus seul.

Elle l'aide, le guide, lui explique.
Elle est là également pour le remobiliser dans ce qu'il fait,
pour ne pas qu'il s'échappe dans son monde,
loin de cette réalité, pas toujours facile pour lui.

Par son intermédiaire,
Jules peut exprimer ses craintes, ses doutes, ses difficultés.
Il sait qu'il a une personne sur qui compter.

Avant son arrivée,
Jules avait environ 90% de "sourire à l'envers".
Depuis son arrivée,
nous sommes plutôt 80% de bien.

Et puis, que dire lorsque l'on voit
Jules lui sauter au coup pour lui dire bonjour,
ou entendre dire qu'il est plus calme pour écouter l'histoire,
s'il pose sa tête sur ces genoux.

Tout ça pour vous dire quoi ?
Que ce métier est essentiel pour l'avenir de nos enfants,
ces enfants différents.
Et pourtant ...

Les AVSi n'ont aucune reconnaissance professionnelle.

Je vous invite à lire ce billet,
qui explique très bien leur rôle et leur avenir.

N'hésitez pas à venir signer cette pétition !

Mots Clés : AVSi, le combat des AVS, Professionnaliser et pérenniser les postes d'auxiliaire de vie scolaire, auxiliaire de vie scolaire, julesetmoa, TED, dysharmonie évolutive,

Vous aimerez aussi

3 commentaires:

  1. je suis 100% d'accord, j'ajouterai que les AE aussi aident bien #vécu :-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour le lien vers mon article. Pour les enfants il faut que ces formidables avs soient enfin reconnues! Tous ensemble peut être ferons nous avancer les choses!

    RépondreSupprimer