Handicap

Réunion ESS #2

28 février Jules etmoa 8 Commentaires

La première réunion avait eu lieu en octobre.
Je vous en parlais juste .


Cette deuxième réunion avait pour objectif
de faire un bilan bien sûr,
mais de voir l’intérêt de conserver ou non l'AVSi.

LE POSITIF
Comme à chaque réunion,
nous sommes heureux d'entendre que
Jules fait énormément de progrès.
Chaque professionnel nous fait ses éloges.
Il a un très bon vocabulaire,
il est pertinent, drôle,
sa prononciation devient presque parfaite,
il s'implique, participe,
il s'affirme, ...

Son point fort?
La piscine. Jules s'est révélé.
Cette activité lui permet d'être au même niveau que ses camarades !


Le passage en CP a été confirmé.
Apparemment, son niveau scolaire par rapport aux programmes
n'est pas catastrophique.



LE NEGATIF
Son attention.
Il semblerait que ce soit son plus grand handicap.
Sa concentration reste limitée,
ce qui l'empêche d'effectuer les tâches qu'on lui demande.
Une remobilisation par un adulte est nécessaire constamment.
La manière utilisée est très souvent la fermeté.

L'adjectif coquin a également été prononcé.
Pour le coup, je reste perplexe.
Je ne sais pas comment interpréter ces mots.

MON SENTIMENT
Je ne sais plus quoi penser.
D'un côté, je vois tous ces professionnels insistant
sur la nécessité que Jules les rencontre
(orthophoniste, groupe du CMP, psychomotricienne, pédo-psy).
D'un autre côté, ils donnent des fois l'impression
que Jules est un enfant en difficulté, certes,
mais qui n'en fait qu'à sa tête.

J'ai décidé de prendre du recul du coup.
Je vis ma vie familiale à ma façon,
comme je le ressens.
Les professionnels me parleront mon fils,
de ce qu'ils en pensent,
mais je vais arrêter de leur confier ce que je pense réellement.
Je vais arrêter de m'insurger sur la maîtresse
que je ne comprends pas.
Apparemment, ces méthodes portent leur fruit.
Pourquoi les changer ?

C'est peut être moi qui suis dans le faux.
Forcément c'est mon fils, je le protège.

Bon comme à chaque fois, 
il a clairement été dit que les journées où je suis à la maison,
le manque d'attention est encore plus frappant.
Normal, je suis la maman.
Il est bien connu que les relations
entre un enfant et une maman sont forts.
Très souvent, nous avons moins d'autorité,
et nous subissons plus leur crise.
C'est comme ça.

MON AVIS SUR CES RÉUNIONS
Je les trouverai presque inutile.
Chacun parle, dit ce qu'il pense.
Mais concrètement, il n'en ressort que très peu d'action.
Cette fois ci, il a été dit :
oui, on continue avec l'AVSi
oui, il faut le remobiliser.

Mais clairement ... à quoi ça sert ???

C'est lorsque j'ai parlé du fait que Jules
me disaient ne pas vouloir aller à l'école,
qu'ils se sont dit qu'il faudrait peut être diminuer sa présence scolaire.

A l'heure actuelle, aucune réelle décision n'a été prise.
Le CMP travaille apparemment sur ce nouvel aménagement.

La prochaine étape sera la mise en place des séances de psychomotricité.
Nos plannings risquent d'être encore bouleversés.
Les parents d'enfants différents ont l'habitude.

Mots Clés : réunion ESS, AVSi, julesetmoa, réunion équipe de suivi de scolarisation, psychomotricienne, CMP, orthophoniste, TED, dysharmonie évolutive

Vous aimerez aussi

8 commentaires:

  1. Je comprends votre sentiment mais si vous en ressortez avec l'impression que la réunion n'a servi à rien alors il faut en parler. Ce n'est que mon petit avis et je ne connais pas suffisamment votre situation pour être plus pertinente. Courage pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Karya de ce mot. Sur le coup, je ne m'en suis pas rendue compte. C'est après analyse, tranquille à la maison. Le CMP doit se regrouper pour travailler ensemble heureusement. Espérons que ça apporte.
      Et puis je ne dis jamais les choses de manière directes. La réflexion est importante. Et puis j'essaie toujours de mesurer mes sentiments et essaie d'être le plus objective et ouverte aux difficultés de chacun.

      Supprimer
  2. je comprends ton sentiment mais il a un bon retour des professionnelles je pense que vous etes dans la bonne voix et qui lui aussi et c'a c'est tres bien felicitation pour le passage au CP !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tu as surement raison. Le passage au CP n'est pas perçu de la manière. La psychomot n'est pas forcément favorable par exemple. A suivre.

      Supprimer
  3. Attention à la déscolarisation, des tas d'enfants, différents ou pas, disent ne pas vouloir aller à l'école... Il faut l'envisager seulement en cas de réel gros mal être (je parle pour moi), sinon, ça va encore le stigmatiser davantage...
    Oui, les enfants changent en fonction de la proximité de la maman, c'est le cas, tant mieux, c'est que le lien est fort... :) et c'est un privilège (pénible, parfois, mais c'est un privilège quand même).
    Envie ou pas envie, il y a école... je pense qu'il faut voir plus loin ces déclarations. Savoir pourquoi il les dit. S'il y a des leviers pour changer ça, il faut les jouer, parfois, ce n'est pas grand chose...
    Allez, j'en remets une couche et j'arrête, promis : j'ai eu un élève qui s'était plaint de ne pas être assez interrogé en classe. J'en ai discuté avec lui et lui ai dit qu'il ne levait jamais la main. Je le sollicitais quand même parce que je suis là pour ça, même si ça l'embête... Et il adorait ça le bougre, mais n'osait pas se manifester devant les autres ! On a mis en place un code, comme ça les autres n'en savaient rien : une position de sa trousse = interroge moi, j'ai envie... ok, mais en contrepartie, tu lèves le doigt la fois suivante. En quelques semaines, plus besoin de trousse et un petit le doigt au plafond, la banane au visage... Quoi pays des bisounours ? !! Là, en tous cas, ça l'a fait, et on était ravi tous les deux de notre petite complicité sur ce coup là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton exemple. on sent que tu aimes enseigner, tu cherches des solutions pour le bien être de l'enfant.
      Je suis tout à fait consciente que les relations enfants (surtout gars)/ maman sont particulières. Jules est assez fusionnel avec moi (heureusement que je ne l'ai pas allaité :p).
      Mais je pense comme toi qu'il faut chercher à savoir pourquoi. Dire que ca ne vient que de ma relation avec lui, je ne suis pas d'accord.
      Mais cela semble plus facile à dire, que de creuser plus loin.

      Supprimer
  4. J'ai pas bien compris qu'est ce qui viens de votre relation? le trouble du comportement de votre enfant?
    C'est parfaitement normal d'être fusionnelle avec son enfant et protectrice, surtout si l'enfant est différent. Il ne faut pas confondre la cause et la consequece.
    C'est par ce que votre enfant est different que vous etes protectrice, a l'écoute...
    Ce n'est pas par ce que vous êtes fusionnelle avec votre enfant qu'il est différent. Les théorie de la mère crocodile sont dépassées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes complètement d'accord. Cette relation n'est pas la cause en effet mais peut gêner à son développement. Il faut savoir prendre du recul, et être moins protectrice peut etre. En attendant je suis sa maman, et je ne peux rien changer à ca :p

      Supprimer