Handicap

Psychologue scolaire VS maîtresse

08 février Jules etmoa 9 Commentaires

Il y a 15 jours, je rencontrais dans la même journée le psychologue scolaire et la maîtresse.


Psychologue Scolaire
J'ai eu une entrevue avec le psychologue scolaire en décembre,
pour lui expliquer le malaise que nous ressentions par rapport à la maîtresse.
Je dois avouer que je me suis littéralement lâchée !
Tout ce que j'avais sur le coeur s'est déversé ...
Il a donc décidé d'observer Jules en classe, pour voir ce qu'il en était.

Il a commencé le rendez vous par me dire qu'en effet j'avais raison,
un malaise existait !
Je dois avouer que son retour ma soulagée.
Je me dis souvent que je ne me mets pas assez à la place des enseignants,
que je ne peux pas attendre d'eux autant que des professionnels spécialisés.

Son bilan s'est porté sur le comportement en classe,
mais peu sur son niveau scolaire.
La priorité est son intégration vis à vis des autres,
son adaptation à suivre les règles de vie.

Pour lui, Jules a sa place à l'école "normal".
En revanche, il subsiste beaucoup d'angoisse
(tiens ? elles sont encore ?!)
face au travail demandé.
Ce qui m'a marqué le plus, c'est la relation avec la maîtresse.
il me confie texto :
Quand Jules est debout, elle le reprend,
"Un autre fait la même chose un peu plus tard, elle ne dit rien"
Je trouve ça édifiant !
Elle pense peut être devoir être plus stricte avec lui,
mais moralement, l'injustice n'a jamais été bien vécu,
quelque soit l'enfant.

Il me fait part également de l'exigence qu'elle a envers lui.
Autre exemple :
Jules a effectué la tâche demandé, jusqu'au bout.
Fier de lui, il lui montre son travail.
Elle ne lui fait remarqué que les points négatifs.

J'aurais aimé me tromper.
Mais je comprends mieux cette insistance de Jules
à ne pas aller à l'école, à vouloir rester à la maison,
même pour faire une sieste !!

La maîtresse
Le soir même, je rencontrais la maîtresse.
Pour moi, l'objectif était de lui montrer l’intérêt
que nous portions à notre fils et à sa scolarité.
Hors de question pour moi de lui parler de son attitude avec Jules.
Pour elle, je sais que je ne suis que la maman.
Elle semble avoir du mal à travailler avec le psychologue scolaire,
véritable soutien pour les enseignants.

Ma stupéfaction a été totale,
lorsqu'elle m'a dit qu'elle adaptait le cours à Jules,
qu'elle n'avait pas la même exigence qu'avec les autres enfants.
Je me retrouvais face à une personne,
avec un discours complètement différent de celui du psychologue.

Je n'ai rien dit.
J'ai acquiescé à tout ce qu'elle me disait ;
Même lorsqu'elle m'a expliqué comment faire
pour que mon fils s'habille seul ...
Forcément, avec ses 4 enfants !

Elle n'a pas pu s'empêcher de me dire
qu'il le faisait exprès de ne pas travailler,
que si on le brusquait, on avait un résultat.

Les angoisses ? euh oui enfin ça m'étonne.
Son manque de confiance en lui? oh non il est sur de lui.

J'ai arrêté d'envoyer des messages.
Moi je ne suis que la maman.

Dans une semaine, l'équipe éducative se réunit.
Je vais laisser les professionnels se parler.
J'espère que le CMP et le psychologue scolaire,
vont lui faire comprendre.

Jules a bientôt 6 ans.
Il se comporte comme un enfant de 6 ans.
Mais pas toujours ...
Son handicap n'est pas une science exacte.
Il n'y a pas de recette miracle,
juste des professionnels qui analysent,
essaient de comprendre.

Moi je ne suis que la maman,
au milieu de ces gens.
J'essaie de faire que mon fils soit heureux.
C'est tout.

Mots Clés : handicap, TED, dysharmonie évolutive, psychologue scolaire, AVS, équipe éducative, école, maîtresse, être parent

Vous aimerez aussi

9 commentaires:

  1. Je suis désolée de lire que la maîtresse de Jules fasse des différences. Après est ce que c'est lié à sa différence? A lui en particulier ? Pas sur des fois les profs ont des élèves qu'ils supportent plus ou moins bien (et cela n'a rien à voir avec l'intelligence ou le comportement et je te parle d'expérience). Ce qui est le plus embêtant c'est pour Jules car il ne vit pas bien l'école.
    Est ce qu'il a au moins un copain ? Est ce qu'il arrive à voir d'autres camarades de sa classe en dehors de l'école ? Cela pourrait peut être "compenser" l'attitude de la maîtresse. Est ce que vous inviter des camarades à la maison ?
    Quand tu dis: "Moi je ne suis que la maman, au milieu de ces gens. J'essaie de faire que mon fils soit heureux. C'est tout." n'est pas l'impression que ce n'est pas grand chose car c'est déjà énorme !!!
    Je vous fais de grosses bises de soutien, en espérant que l'année prochaine ça aille mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, merci pour ton looooong com ;)
      J'ai l'impression qu'elle pense bien faire avec Jules. D'une certaine, elle s'en occupe mais pas forcément de la bonne manière...
      J'essaie d'inviter des copains à la maison, mais il est vrai que c'est plutôt rare. Peut être devrais je le faire plus souvent.
      Sinon je sais que j'ai mon rôle à jouer mais je sens bien aussi que mes remarques ne sont pas toujours pris au sérieux ...
      Bises caro

      Supprimer
  2. et bien... la prof c'est complètement dingue... quel courage de ne pas lui avoir sauter à la gorge. J'espère qu'elle sera se remettre en question le moment ou l'équipe educative lui fera comprendre que son comportement envers ton fils est loin d'être celui qu'elle devrait avoir. des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) je suis une pacifiste moi :)
      J'espère comme toi que son comportement changera et qu'elle comprendra mais je doute énormément hélas ! croisons les doigts

      Supprimer
  3. Et le psychologue a t'il donné son analyse à la maîtresse ? Je pense que c'est à lui de resituer les choses et de mettre les points sur les i à cette enseignante. Continue de te battre mais protège-toi et protège ton loulou. Des enseignantes plus compréhensives et sensibilisées au handicap ça existe, n'hésite pas à te renseigner pour le scolariser ailleurs. Ne t'use pas à te battre contre quelqu'un d'aussi obtus.Bon courage !
    BBB's mum (maman et enseignante spécialisée)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message.
      Le psychologue compte lui faire comprendre en effet ; et je ne veux surtout pas m'en mêler. Je les fais en lui disant les choses directement, mais après c'est à eux de gérer.
      J'ai pensé au changement d'école. Mais qui me dit que l'enseignante de GS sera mieux, et celle de CP , etc... Actuellement, ils sont 18 dans la classe en double niveau (petit effectif donc). Jules a tout ses copains qui se sont habitués à son handicap. Je veux lui laisser cette environnement qu'il aime car le changement ne sera pas forcément bénéfique (je parle des autres enfants).
      La seule chose qui nous ferait accepter un tel choix serait qu'il ait un enseignant spécialisé (comme toi si je comprends bien :))

      Supprimer
  4. Heureusement que la psychologie scolaire a été mise en place afin d'analyser la situation éducatifs des enfants. La psychologie scolaire intervient également dans plusieurs manières même dans les comportements des enfants. Mais aussi la psychologie scolaire permette aussi de suivre la qualité d'un enseignant. Grâce à la psychologie scolaire, l'élève bénéficiera d'un suivi spécialisé afin de prendre soin de son bien être.Merci à la psychologie scolaire.
    dans le bien-être de votre enfant à l’école


    RépondreSupprimer
  5. Contente de constater que certaines personnes ont des experiences positives avec les psy scolaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand le psy est bien, je pense que c'est positif mais en effet ça ne l'est pas toujours !

      Supprimer