Handicap

Tolérance


Comme beaucoup, j'ai mon opinion sur TOUS les sujets (ou presque)
Comment élever un enfant, comment travailler, comment gérer sa famille,
parler, s'habiller, ...
Tout ça m'a amené à porter un jugement sur les gens.
Critiquer la manière dont ils agissaient,
juger leur façon de faire, d'être.

Et puis Jules a été diagnostiqué...
et je me suis rendue compte que les gens n'étaient pas tolérant,
que je n'étais pas tolérante.

Je ne sais pas si c'est typique des français,
toujours est-il, que nous ne pouvons nous en empêcher.
Et pourtant ...

Qui sommes nous?
Nous ne savons rien des autres. Nous ne vivons pas leur vie.
Il y a tellement de facteur que nous ne connaissons pas.

Ma nouvelle devise est donc
LA TOLÉRANCE.

Les gens font des choix, agissent d'une manière.
Mais tant que cela ne m'affecte pas personnellement,
ou ma famille, qui suis je pour porter un jugement?

Je pense que la tolérance passe par la compréhension de l'autre.
J'essaie donc (et c'est dur !) d'être plus indulgente,
plus compréhensive.

Et vous? la tolérance ça vous parle?

Et toujours sur Julesetmoa Le Blog

Ces billets devraient te plaire

14 commentaires:

  1. Très bien dit ma belle, la tolérance pour moi essentielle à la vie comme l'oxygène....sauf avec les hypocrites et les méchants... et les cons hihihi bon finalement j'y suis peut être pas assez à méditer douce soirée à toi et tes petits bouts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! on a envie d'être tolérant pour les autres le soit avec nous mais en fait c'est dur :s Merci :)

      Supprimer
  2. Merci pour ce billet.
    Bien sûr, on veut être tolérant. Mais la tolérance pure est vraiment ardue je trouve. Elle suppose la prise en compte de la vraie différence (j'aime bien cette expression : la vraie différence). Celle que parfois même on ne comprend pas, voire même qu'on ne voit pas ou qui nous met un poing dans l'estomac. Le chemin est long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est bien pour ça qu'il faudrait l'être plus car il y a pleins de choses que l'on ne voit pas.
      J'aime à croire que c'est déjà bien d'y penser...

      Supprimer
  3. Avec mes études, j'aurai pu être juge. Bcp de mes amis l'ont fait. Mais je ne voyais pas de quel droit je pouvais juger les autres. Quel pouvoir? Ça se mérite, ça s assume. Non merci. J'essaie donc de ne pas trop juger dans la vie, a la va vite. Pas facile finalement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute la difficulté de croire en des valeurs, tout en gardant son ouverture d'esprit.

      Supprimer
  4. merci pour cet article je pense que je suis tolérente mais pas tout le temps

    RépondreSupprimer
  5. C'est tellement ça ... Je pense que lorsqu'un jugement nous traverse l'esprit, il faut toujours essayer de se mettre à la place de l'autre, comment vis t'il la situation de son coté de la chaise ? ... la tolérance et l'indulgence se rejoignent beaucoup je trouve :) MErci pour ce joli billet qui me fait penser à certaines situations, ... je pense que je suis tolérante la majeure partie du temps, mais parfois, c'est dur de l'être, mais j'essaye de le rester. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, tolérance et indulgence : même combat.
      Et oui c'est dur, mais tellement important pour l'autre:)

      Supprimer
  6. Très simplement dit, et très vrai.
    Oui, la tolérence, ça me parle, encore plus depuis que je publie régulièrement les témoignages d'autres mamans, car je me rend compte à travers leurs récits que chacun de nous vit et ressent les choses différement, on ne peut jamais faire de généralité !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ... en effet, il faut toujours essayer de se mettre à la place des autres, sans jugement. Ecouter, tout simplement.

      Supprimer
  7. J'ai découvert la notion de tolérance à 4 ans et demi quand ma petite soeur pas comme les autres est née. Du coup personnellement, c'est la bienveillance que je tente de porter en étendard. Je crois que les deux notions se rejoignent ici. Voilà un joli post.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Quand la différence est proche de nous, on comprend tout de suite mieux hélas.

      Supprimer