Voyage

Aussois #6

26 août Jules etmoa 0 Commentaires


Pour la première fois depuis notre arrivée, nous avons tenté une randonnée.
Nous étions partis en vacances à la montagne comme des touristes.
Nous nous sommes donc équipés sur place :
Un porte bébé trouvé grâce au bon coin et un sac isotherme trouvé chez Decathlon.

Plus d'excuse pour crapahuter jusqu'en haut des cimes !

Nous avons la chance d'avoir un enfant qui marche sans se plaindre.
Une bonne heure de marche, dans des chemins de pierre, qui monte, qui monte ...
Pas une plainte (sauf moi dans ma tête :s)


En revanche, une heure de marche avec une heure de blabla de Jules.
Cet enfant est inépuisable au niveau du langage....
La plupart des gens ne le comprennent pas pourquoi.
Mais cela ne l'empêche pas de parler, de poser des questions, inlassablement.

Après un petit pique nique pour le plus grand bonheur des enfants,
nous avons rejoint "La ferme d'anoe" pour louer un âne.
Pendant une heure, nous avons eu le bonheur de marcher,
accompagner d'un âne et de sa charette pour y installer les petits.


On peut également louer juste des ânes, pour une, deux heures ...

Coincer dans la vallée, cette ferme tenue par une monitrice de ski, propose également
des ateliers pour les enfants à partir de 7ans, une visite de la ferme
(poules, ânes, chèvres, lapins),
une fois par semaine des contes, ....
Un vrai lieu de villégiature.

Malgré une journée bien remplie, nous avons terminés à la piscine.
Les enfants ont pu parfaire leur technique de nage.
Pas évident vu le monde qu'il y avait, mais les enfants étaient heureux
et c'était le principal.

J'ai quand même eu le droit à une frayeur au moment de partir.
Jules est sans brassard et complètement inconscient du danger.
Il "plonge" dans l'eau, sans se préoccuper qu'il a pied ou non,
sans se demander si nous sommes à côté ou non.

Le faire nager sans brassard lui permet d'être libre de ses mouvements et
donc d'apprendre à nager.
Mais pour nous parents, cela nécessite une vigilance des plus assidue.
Une minute d'attention et il peut se noyer.
Jules peut etre imprévisible en plus.
Quand son père m'a demandé ou il était et que je pensais qu'il était avec lui,
mon sang n'a fait qu'un tour ! je commencais à le chercher dans l'eau ...
ou plutot sous l'eau !
Heureusement, papa a eu le sang froid d'aller voir dans les douches.
Jules se preparait tou simplement à repartir en se déshabillant, comme on l'avait dit.

Je sais dorénavant que mon attention doit être à son maximum,
que mon regard ne peut se permettre de regarder autre part,
et surtout ne jamais penser que l'autre va gérer, sauf s'il nous l'a dit !

Les enfants piquaient du nez dans leur assiette,
mais on repris des forces pour nous faire le chahut au moment du coucher !!
Ils auront notre peau, c'est sur !!

Vous aimerez aussi

0 commentaires: